Bigmammy en ligne

20 janvier 2017

Joyeux anniversaire Benjamin !

Huit ans déjà !

P1200761

Ce n'est pas difficile de se souvenir de la date de naissance de Benjamin : tous les 4 ans, c'est le jour de l'intronisation du président élu (ou réélu) des Etats-Unis.

P1070253

bon appetit

P1160752

0807

0719 (2)

Pour Benjamin, je me souviens que le jour de sa naissance, nous regardions à la télévision de la chambre de sa maman, tout juste revenue de la salle de travail, la prestation de serment de Barack Obama.

Benjamin est donc né sous les auspices d'un homme célèbre, un président particulièreent élégant, un bon orateur. Je lui souhaite que cela lui porte chance. En tous cas, Benjamin est un enfant qui maîtrise la parole : il raconte des tas de choses. Nous apprécions beaucoup son babil. Un petit garçon très sociable, très couvé par ses grands frère et soeur.

Fan de super-héros et de jeux électroniques, mais cela est propre aux enfants de sa génération.

Une marche de plus vers la sagesse ?

Bon anniversaire à Benjamin !

 

Posté par mpbernet à 07:57 - Journal de bord - Commentaires [0]
Tags :

19 janvier 2017

Une année en images

C'est tellement facile de faire des photos de famille ...

album 2016

Avec la photo numérique, on n'a plus le scrupule de mitrailler et on accumule rapidement les clichés. C'est du moins mon habitude depuis mes plus tendres années, et j'ai des archives de photos plein mes armoires ... Sans compter les albums que je réalisais autrefois en collant consciencieusement les photos tirées sur papier.

Le problème avec le numérique, c'est cependant qu'on ne peut pas toujours faire partager facilement les images ni les consulter matériellement. Surtout avec les jeunes enfants que les souvenirs de leurs parents "avant eux" passionnent. Aussi ai-je pris l'habitude, depuis plusieurs années, de les éditer sous forme d'un livre relié.

Les logiciels sont nombreux sur le marché, en particulier un process allemand adapté en français.

Selon l'habitude que l'on a de la retouche des images et de la mise en page, c'est plus ou moins évident. Relativement onéreux aussi, mais cela en vaut la peine. Cette année, j'ai eu des difficultés d'enregistrement avec le logiciel CeWe, et j'ai donc choisi cette année celui de "monAlbumPhoto".

Je viens de recevoir mes quatre exemplaires - les 3 autres sont destinés à mes trois filles - et la collection s'est donc enrichie d'une nouvelle rétrospective de cette année 2016. Ainsi, à travers ces livres, voyons-nous grandir nos enfants ...

Encore une brassée de souvenirs de bons moments passés ensemble ....

Gratin de pommes de terre à la fourme d'Ambert

P1200835

Même pour deux convives, on peut cuisiner un délicieux gratin.

Ici, il m'a fallu trois pommes de terre moyennes, pelées et coupées en très fines rondelles (au couteau ou à la mandoline), une briquette de crème fraîche, un verre de vin blanc sec, deux gousses d'ail dégermées et un morceau de fourme d'Ambert coupé en lamelles d'un demi-centimètre, ce fromage persillé au goût incomparable ... et du temps (au moins une heure plus le temps de préchauffage).

Mettre le four à préchauffer à 210° (Th : 7).

Faire chauffer la crème fraîche liquide avec l'ail coupé en petits morceaux. Laisser infuser.

Frotter le plat à four avec une gousse d'ail puis le beurrer.

Disposer les fines tranches de pommes de terre, saler - mais pas trop - et poivrer. Verser la crème chaude et le vin blanc dessus. Enfourner pour au moins 45 minutes.

Sortir le gratin et placer sur les pommes de terre les lamelles de fourme d'Ambert. Replacer le gratin au four pour environ 20 minutes.

Naturellement, on peut adapter ce plat à un nombre de portions plus élevé !

 

Posté par mpbernet à 08:00 - Légumes - Commentaires [2]
Tags : ,

18 janvier 2017

Trois générations

P1200842

Dimanche, nous avions le plaisir d'accueillir une partie de la famille Babous ... en fait, ils subissaient un incident de chaudière et pour cette raison, nous avons aussi reçu la visite de Grizou, le chat, que Victoire ne voulait pas laisser dans le froid d'un appartement non chauffé.

J'en ai profité pour me faire tirer le portrait en compagnie de ma dernière fille et de ma dernière petite-fille. Trois générations donc ... Un cliché qui va rester dans mes archives. Sans compter qu'une fumeuse légende familiale accorde aux dernières filles des fratries successives un pouvoir étrange*. Je l'aurais donc hérité de ma mère, dernière de 4 filles, et donc transmis à mon tour à ma dernière fille ... C'est du moins ce que jadis m'a raconté une de mes tantes.

Mais cependant, nous avons perdu le code !

*Ne pas fantasmer ! Ma grand-mère maternelle aurait simplement été en mesure de "faire passer le soleil", c'est à dire soigner une insolation à l'aide d'un petit pot d'argile rempli d'eau, retourné sur une soucoupe et posé sur le front ...

Posté par mpbernet à 08:09 - Journal de bord - Commentaires [11]
Tags :

17 janvier 2017

Le tour du Monde en 80 jours, BD d'après Jules Verne, par Chrys Millien

 

tourdumonde

« Le Monde », en collaboration avec les éditions Glénat, présente les plus grands chefs-d’œuvre de la littérature française et étrangère adaptés en bande dessinée, avec le concours des Cours Legendre et de la Fédération internationale des professeurs de français.

Lorsque j’étais toute jeune, je n’appréciais pas qu’on me recommande telle ou telle lecture. En fait, je n’ai commencé à lire qu’en classe de Première. Ainsi ai-je raté un certain nombre d’œuvres majeures, que je trouvais totalement démodées et que je n’ai – pour certaines – découvertes que bien plus tard, en me disant souvent "Comment ai-je pu me priver d'un tel plaisir ?"

Soixante années après, comment faire découvrir ces best-sellers à un jeune public ? Leur adaptation en bande dessinée – quand elle est bien réalisée comme celle-ci – peut être un bon moyen de découvrir les textes originaux, malgré leur aspect complètement obsolète …

Voici donc une collection d’albums édités sous les meilleurs auspices et dont le premier numéro m’a positivement impressionnée. Je ne connaissais pas le roman de Jules Verne et je ne puis apprécier si le nécessaire condensé de cette aventure respecte ou non le texte original. Ce que je puis dire, c’est que les personnages sont bien campés, et l’illustration magnifique : les décors, les détails techniques, la mécanique du récit propre à la bande dessinée, les paysages dans une gamme de couleurs sublimes particulièrement bien rendus. Sans compter les rebondissements de l’aventure … Jules Verne n’aurait sans doute pas récusé cette adaptation de Chrys Millien.

La mise en perspective historique et les explications sur la biographie de l’auteur et la révolution industrielle sont à la fois pertinentes et accessibles.

Je m’abonne donc avec plaisir à cette collection en ayant derrière la tête le projet de la laisser traîner sous les yeux de mes petits-enfants … Naturellement, je ne leur conseillerai rien !

Un seul bémol : l’illustration de couverture ne correspond pas au traitement des héros dans le reste du récit … Pourquoi représente-ton Passepartout sous les traits d’un personnage ventripotent ? Pourquoi figure-t-on la grande pyramide ?

 

Le tour du monde en 80 jours, d’après Jules Verne, adapté en Bande dessinée par Chrys Millien, éditions Le Monde-Glenat, 58 p. 2,99€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [3]
Tags : ,

16 janvier 2017

Bon anniversaire Jean-Baptiste !

 

0719 (2)

Je ne sais pas si cela lui fait plaisir ou si ça l'agace, je ne sais même pas si les élucubrations de sa grand-mère l'intéressent. Mais tant pis - ou tant mieux ? - je souhaite à mon petit-fils aîné un joyeux 19ème anniversaire.

Je l'ai beaucoup apprécié cet été lorsqu'il est venu accompagner son peitt frère Benjamin - qui, lui, fêtera son anniversaire le 20 janvier - et nous sommes complices. Mais c'est un homme maintenant !

Bon anniversaire Jean-Baptiste aux yeux bleus !!!!

Posté par mpbernet à 08:00 - Journal de bord - Commentaires [3]
Tags :

15 janvier 2017

Un petit chat amoureux d'un doudou

P1200854

Nous avons eu la visite de Victoire et Apolline accompagnées de Grizou ...

Ce petit chat noir et blanc est tout mignon. D'abord, il a fait le tour de l'appartement pour délimiter un nouveau territoire ...

Puis, il se jette sur le doudou d'Apolline, une informe peluche qui fut jadis un petit cochon rose, devenu en huit années un truc tout flasque mais qui porte en lui l'odeur de sa propriétaire.

P1200844

Et voilà Grizou portant une patte bien griffue sur le cou du doudou, en le reniflant tout en ronronnant .... C'est drôle !

Seule Apolline n'a pas l'air d'apprécier : elle aimerait bien récupérer son doudou ....

 

Posté par mpbernet à 15:50 - Journal de bord - Commentaires [0]
Tags :

Torsade sur 18 mailles

 

P1200839

 

 

Un motif ultra-classique, facile et qui "monte vite", idéal pour un pull masculin.

Réalisé ici en fil Bergère de France "Sport" couleur "savane", soit un vert assez "militaire", avec les aiguilles n°4 plus une aiguille à torsades.

On met généralement en vis-à-vis les torsades vers la gauche (voir ici, sur la photo) et vers la droite.

Rang 1 et rang 3 : 4 mailles envers, 10 mailles endroit, 4 mailles envers.

Rang 2 et tous les rangs pairs : on tricote les mailles comme elles se présentent.

Rang 5 : 4 mailles envers, 10 mailles croisées à gauche (glisser 5 mailles sur une aiguile auxiliaire placée devant le travail, tricoter les 5 mailles suivantes à l'endroit puis les 5 mailles de l'aiguille auxiliaire à l'endroit), 4 mailles envers.

Pour la torsade tournant à droite, on place tout simplement l'aiguille auxiliaire derrière le travail.

Rangs 7,9, 11, 13 et 15 : 4 mailles envers, 10 mailles endroit, 4 mailles envers.

Rang 17 : reprendre au rang 5.

La torsade court ainsi sur 12 rangs, et il faut bien compter pour ne pas "raccourcir" un motif par rapport aux autres. L'avantage est d'autrepart, une facilité de comptage du nombre de rangs total en jersey ...

Merci aux explications ultraclaires des catalogues de modèles et des schémas édités par Bergère de France, ma bible de tricot !!!

 

Posté par mpbernet à 07:58 - Tricot basique - Commentaires [2]
Tags :

14 janvier 2017

La chasse au trésor, polar d'Andréa Camilleri

lachasseautresor

Retour dans la délicieuse ville sicilienne autant qu’imaginaire de Vigatà, dans les pas du commissaire Salvo Montalbano. Pour cet épisode, il connaît une notoriété non souhaitée en escaladant une échelle pour maîtriser un couple de vieillards retranchés au milieu d’un furieux bric-à-brac de bondieuseries, qui se sont mis à mitrailler la foule depuis leurs fenêtres. Car la télévision locale a filmé son ascension, et bien entendu la séquence a été reprise par les télévisions nationales. Il n’en demandait pas tant, car au milieu de l’échelle, il a été pris de vertige. Mais il a encore le pied agile, malgré ses 57 ans et toutes les questions qu’il se pose.

Le voilà peu après cet épisode embringué dans un jeu de piste déconcertant, face à un mystérieux correspondant qui lui adresse des poèmes naïfs, en lui promettant la découverte d’un trésor « unique et inimitable » … Cependant, après une accalmie de dossiers qui lui pèse, Montalbano est confronté avec la disparition d’une très jolie jeune fille, que ses pauvres parents jugent inquiétante. La liaison éventuelle entre le vieux couple de bigots, leur  étrange héritage et le correspondant qui dialogue par énigmes avec le commissaire devient particulièrement opaque.

Naturellement, nous retrouvons avec délices les approximations lexicales du standardiste Catarella, la manie de recherche d’état-civil de Fazio, les prouesses du séducteur Augello, la mauvaise humeur du médecin légiste, et surtout les appétits d’ogre de Salvio et ses démêlés téléphoniques avec sa douce amie génoise, Livia. Evidemment aussi, il faut surmonter la difficulté de lecture et parfois de compréhension de la transcription spécifique adoptée par le traducteur Serge Quadrupanni – mais j’adore ! - du dialecte sicilien et de ses constructions grammaticales …

Mais ce qui est particulièrement étonnant, c’est la capacité extraordinaire de l’auteur, âgé aujourd’hui de plus de 91 ans, de nous embobiner avec de nouvelles histoires. La chasse au trésor a été publiée en Italie en 2010 et en France en 2014, et ce n’est pas le dernier opus d’Andréa Camilleri, qui compte plus de cent livres à son actif.

 

La chasse au trésor, polar d’Andréa Camilleri traduit par Serge Quadruppani, publié en Pocket, 262 p. 6,95€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [7]
Tags : ,

13 janvier 2017

sauté de porc à l'indienne

P1200833

J'utilise pour ce plat léger et bon marché des côtes de porc taillées dans le filet auxquelles j'enlève le gras et l'os. On pourrait réaliser la même recette avec des blancs de poulet.

Couper la viande en petits dés réguliers., saler et poivrer les morceaux. Couper deux oignons en lamelles et une carotte en dés.

Faire tomber les rondelles d'oignons dans un peu de matière grasse, jusqu'à ce qu'elles deviennent transparentes puis les réserver.

Leur substituer les dés de porc pour les saisir rapidement et prendre couleur. Les réserver à leur tour.

Remettre les oignons et les dés de carotte dans la cocotte et saupoudrer d'une demi cuillerée à café de curry, bien mélanger. Ajouter la viande. Mouiller avec un petit verre d'eau plus un cube de bouillon concentré.

Couvrir et laisser étuver jusqu'à ce que la carotte soit encore croquante et la viande tendre.

Retirer du feu et ajouter de la crème fraîche - enlever le liquide de cuisson excédentaire éventuel. Vérifier l'assaisonnement.

Servir avec des lentilles vertes (cuisson départ à froid dans 3 volumes d'eau non salée, 25 minutes à partir de la prise d'ébullition, salage en toute fin de cuisson).

Posté par mpbernet à 08:00 - Plats principaux - Commentaires [4]
Tags :