Bigmammy en ligne

24 octobre 2014

47 ans de complicité ...

Encore un nouvel anniversaire de mariage ...

P1140921

P1140922

P1140923

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je sais, évoquer ce 24 octobre 1967 s'apparente à un "marronnier", mais c'est le propre des anniversaires. Aujourd'hui est déjà le 47 ème, et Claude et moi continuons notre dialogue ininterrompu commencé en 1965. Pas en toutes choses d'accord, mais avec les années nos angles se sont mutuellement émoussés.

Quelle chance nous avons eue ... Le bon choix du premier coup. Cela mérite de se fêter dignement.

D'excellents souvenirs de cette longue journée sont restés gravés dans notre mémoire commune. J'aime bien la mimique de Claude qui se mord légèrement la lèvre ... signe de perplexité ?

A y regarder de plus près, je portais un bien bel ensemble robe + manteau long taillés dans le même shantung de soie tirant sur l'ivoire. J'ai toujours le manteau au fond d'une armoire ...

Le temps passe finalement tellement vite. Bon, ça va, j'arrête d'enfoncer des portes ouvertes ...

Posté par mpbernet à 07:55 - Journal de bord - Commentaires [12]
Tags :

23 octobre 2014

J + 30 !

Cela fait exactement un mois que je suis remontée du bloc opératoire après les 2 heures et 20 minutes pour la pose de ma prothèse de hanche ...

IMG_0110

Comme il est vrai que le temps n'a pas la même consistance lorsqu'on regarde en arrière ou lorsqu'on attend une échéance ! Au vrai, si je savais que les suites de l'intervention seraient peu douloureuses, je ne me rendais pas bien compte des nécessités de 6 semaines de rééducation.

Car non seulement il convient de laisser le temps aux tissus fibreux de se retisser autour de la nouvelle articulation, et à l'oedème autour de la cicatrice de réduire, il faut "reconfigurer" une marche fluide disparue depuis plusieurs années du fait des douleurs et remuscler l'ensemble du système qui s'est peu à peu "déréglé". Paradoxalement, la gymnastique que m'impose cette rééducation me fait découvrir des muscles et des fonctions que j'ignorais complètement.

Mais le bilan est tout à fait favorable : je suis parvenue aujourd'hui aux trois quarts du temps normalement fixé pour le retour à la normale, je marche - doucement - sans canne (mais mon gentil kiné préfère que je l'utilise pour prévenir les chutes, même et surtout à la maison) - je me baisse désormais en pliant les genoux, je sors, je cuisine, je retrouve des mouvements qui m'étaient devenus ces derniers mois très difficiles voire totalement impossibles : enfiler des chaussettes de contention, me couper moi-même les ongles des orteils.

Ce n'est pas encore terminé mais je vois le bout du tunnel, la question étant de savoir combien de temps mon autre articulation continuera à me laisser en repos !

Et je remercie mille fois Claude de sa présence constante à mes côtés, sans qui jamais je n'aurais pu surmonter ces difficultés quotidiennes.

Posté par mpbernet à 16:02 - Journal de bord - Commentaires [2]
Tags :

Magic in the moonlight, film de Woody Allen

Ma première séance de cinéma depuis .... prés de deux mois ! Un conseil pour les fans des films de Woody Allen : courez-y !

 

magicwoody

D'abord, vous ne serez aucunement dépaysés, ensuite vous passerez un agréable moment avec cette comédie romantique non dénuée de sens profond, une réflexion philosophique amusante sur la vérité et la foi, l'illusion et la pertinence toute relative de la science. L'auteur lui-même, dont c'est le 43ème film, concède qu'il pense beaucoup à l'au-delà … et ce n'est pas la première fois qu'il traite de la magie dans ses films.

Nous voici à la fin des années vingt, époque de l'insouciance des années folles, des robes-sacs à franges et des trompétistes de jazz, dans la haute bourgeoisie vivant la saison des bals dans de somptueuses propriétés parées de jardins de la Côte d'Azur. Le décor est celui des romans de Patricia Wentworth, avec évidemment une jeune fille pauvre qui, grâce à ses talents, son courage et sa bonne foi, parvient à séduire jusqu'au mariage un homme riche.

 

roseraie

Sauf que là, la jolie Sophie Baker (Emma Stone) est une délicieuse arnaqueuse. Sous couvert d'aptitudes divinatoires, elle s'impose avec sa mère qui lui sert de manager dans une riche famille et séduit le fils – falot – de la maison. Magicien professionnel de seconde zone, Howard (Simon McBurney), convainc son ami d'enfance Stanley, célébre illusionniste de renommée internationale qui connaît tous les trucs de la profession (Colin Firth) de venir la démasquer … Mais rien ne se passe comme prévu.

Stanley est un incorrigible égocentrique, raisonneur, péremptoire. Il va se laisser prendre par la fraîcheur de Sophie … mais pas de la façon que l'on imagine. Entre-temps, il nous aura fait partager ses doutes, ses certitudes rationnelles, ses tristesses d'enfant terriblement attaché à sa vieille tante Vanessa (Eileen Atkins), la personne la plus sensée et généreuse de cette ronde de personnages tellement britanniques.

 

colin et Emma

Une comédie pleine de charme, avec des acteurs bourrés de talent, des costumes, des voitures de sport et des décors merveilleusement reconstitués, la lumière rasante du soleil sur les hauteurs de Nice, la fraîcheur d'un metteur en scène de 78 ans.

Délicieux, même s'il ne s'agit pas d'un chef d'oeuvre.

Posté par mpbernet à 08:02 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0]
Tags : ,

22 octobre 2014

Bon anniversaire Camille, ma discrète ...

Difficile de se faire entendre entre un grand et un petit frère ...

Camille 7

P1120787

P1130925

P1140346

P1140354

C'est par la discrétion qu'elle s'impose, ma petite-fille Camille qui fête aujourd'hui ses 13 ans. On l'entend peu mais elle est tout le temps présente, une vraie petite maman pour Benjamin. Et une complice pour sa maman Anne-Christine.

Elle s'affirme ainsi comme indispensable, toute en douceur contenue car je sais, moi, qu'elle n'en pense pas moins. Son papa aussi qui l'adore.

Elle nous étonnera, je pense,  par son sens inné de la stratégie.

Joyeux anniversaire ma chérie. C'est ta journée et nous pensons très fort à toi.

P1140271

Posté par mpbernet à 09:05 - Journal de bord - Commentaires [3]
Tags :

Autour du saumon, une 6ème boutique à Paris

IMG_1205

Tester une nouvelle boutique quand elle s'installe justement là où j'ai l'habitude de m'approvisionner, c'est super agréable. Bien entendu, c'est toujours très triste de voir encore disparaître un marchand de journaux ... Mais l'évolution technologique et sociologique est implacable : la valeur ajoutée par m² à Paris et la capture des nouvelles via internet sont des données incontournables.

P1140900

P1140903

Donc, nous voici entrés dans cette caverne d'Ali Baba des amateurs de poissons gras et de délices nordiques : saumons fumés de toutes origines, tous plus bios les uns que les autres, harengs marinés selon diverses recettes - la passion de Claude - oeufs de poissons, caviars, taramas, anguilles, pains aux céréales originales (épeautre et graines de courge par exemple), sauces d'accompagnement aigre-douces, vodkas, vins fins et champagnes.

Snobissime donc, tout pour préparer un dîner fin impromptu, qualité irréprochable à prix raisonnable, pour de la nourriture haut de gamme et festive. Nous y reviendrons !

Dans les secteurs les plus "commerçants" de la capitale, selon un maillage bien étudié pour capter les amateurs :

- 57 rue Cler - 75007

- 56 rue des Martyrs - 75009

- 3 avenue de Villiers - 75017

- 116 rue de la Convention - 75015

- 60 rue François Miron - 75001

- 2 rue Donizetti - 75016

 

Ici, une assiette de dos de saumon fumé d'écosse, juste tranché, avec la sauce gravlax et du pain norvégien ...

Posté par mpbernet à 07:55 - Miam-miam - Commentaires [0]
Tags : ,


Fin »