Bigmammy en ligne

14 mai 2008

Là où je t'emmènerai...le plus tard possible !

un_moulinLa traversée du Père Lachaise m’a donné envie de visiter en détail le cimetière de Montparnasse ! Vous trouvez cela morbide : détrompez-vous. Tout d’abord, c’est un endroit frais et calme, avec ses quelque douze mille arbres. Ensuite, c’est très vivant – si j’ose dire. En effet, on y compte 35000 sépultures, et environ 1000 personnes y sont inhumées chaque année, ce qui donne environ 3 par jour ouvré. Et partout des travaux…mais c’est aussi un lieu de promenade : des mamans le traversent pour promener leurs bébés, loin de la pollution et du bruit.des_voisins_bien_tranquilles

Et puis nous avons appris que le mont Parnasse n’était pas une des collines de Paris, mais au commencement, un "tumulus", amas de gravats et de résidus pierreux des carrières toutes proches, un dépotoir. Il devint vite aussi un quartier de guinguettes où venaient se détendre les étudiants du quartier latin. Les grands cafés du carrefour Montparnasse en sont sans doute les héritiers. L’emplacement du cimetière fut dédié aux activités agricoles, sous la houlette de religieux, qui y construisirent un moulin, encore debout. Enfin, après la Révolution, les terrains devinrent la propriété de l’Assistance Publique, qui commença à y inhumer les morts des hôpitaux.Who_noes

Ce qui frappe, c’est la constante sociologique des familles représentées dans cet espace vert unique, à la frontière des 5° et 6° arrondissements : artistes, intellectuels, hommes politiques, savants, éditeurs, grandes familles, prestigieux exilés…..un voyage dans la haute bourgeoisie parisienne, avec des tombes grandiloquentes ou complètement loufoques, comme les « gisants » de la famille Pigeon (inventeur de la célèbre lampe), des sculptures modernes, simplement un immense bosquet de roses rouges, l’élan brisé d’une aviatrice tombée en vol d’essai, la ferveur présente des fans d’un compositeur des sixties, la simplicité d’un prix Nobel sur laquelle les siens ont déposé un petit caillou, selon la tradition juive. Un lieu où la satisfaction d’une carrière accomplie trouve ses limites tout de même…

Vous trouverez un plan détaillé des personnalités qui hantent ces lieux à l’entrée, mais nulle signalisation : c’est un rébus que de trouver un emplacement en particulier. (Quelques clichés aussi, dans le diaporama).

C’est le jeu…l’avantage est qu’on ne risque pas de se perdre dans le dédale : les murs extérieurs sont toujours en vue !

Posté par Bigmammy à 09:41 - Journal de bord - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire