Bigmammy en ligne

27 juin 2008

Jean Christophe RUFFIN : le parfum d’Adam

Une fiche de lecture de Claude :Parfum_d_Adam

La collection FOLIO vient de réediter ce « Parfum d’Adam » sorti début 2007. Notre médecin-écrivain-ambassadeur-académicien (par ordre d’entrée sur la scène parisienne et mondiale) nous y livre  un vrai roman d’espionnage et de bio-terrorisme.
On y suit les aventures de deux officiers de renseignement habiles et courageux (Paul est médecin, Kerry est très belle…), luttant contre une bande de cinglés ultra écolos qui ont décidé de s’en prendre aux pauvres, parce que, comme disent les Anglais pour les taxer, ils sont nombreux.
On reconnaît au passage l’analyse  pertinente de Luc FERRY, qui, dans son « Nouvel ordre écologique » (1992) a montré le caractère anti-humaniste de l’ultra écologie  ; on y perçoit aussi la tension du militant humanitaire, qui estime que les pauvres sont de plus en plus méprisés et écrasés.
L’histoire tient debout, les personnages sont – RUFFIN oblige - campés avec nuances, tout est écrit avec élégance.

D’où vient alors que le lecteur de John CLANCY, John GRISHAM, ou autre LE CARRE, s’ennuie un peu ? Un bon scénariste, un bon romancier, doivent être cruels, et non généreux comme l’est notre nouvel académicien. Ils doivent montrer la part d’ombre des personnages les plus positifs, et ne doivent pas hésiter à leur faire mal. Ici, pas de drame, des ennuis vite surmontés, et à la fin, comme dans les  finals d’opéras, on se réjouit que les méchants soient punis, et les bons récompensés.
Mais au total , le roman « se lit bien », comme on dit d’un petit vin qu’il « se boit bien », et, dans un registre plus sérieux, il fait réfléchir sur les risques biologiques, ceux des mutations spontanées ou provoquées de micro-organismes notamment .  

Posté par Bigmammy à 08:35 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire