Bigmammy en ligne

08 octobre 2008

Tenir bon et s'accrocher aux branches....

bourseA nouveau ce matin, la bourse de Tokyo dévisse, les « planchers » des indices s’écroulent les uns après les autres, la tourmente s’accélère. Que faire sinon ce que font tous ceux qui sont confrontés à un cyclone c'est à dire s’enterrer dans une pièce sans fenêtres en attendant que la tempête faiblisse, pour sortir et constater les dégâts ?

L’axe économique du monde, après avoir longuement balancé, bascule aujourd’hui de l’Amérique vers l’Asie. L’ « économie-monde », comme aurait dit Fernand Braudel, se déplace vers la Chine. Cela sera encore plus sensible dans quelques mois, lorsque les cours des Bourses auront encore dégringolé, et que les fonds souverains ramasseront les mises…Il faut espérer qu’ils gèreront leur patrimoine de façon efficace. Dans ce domaine, les occidentaux n’ont plus à leur donner de leçons.

Certains parlent de darwinisme économique…..entendant par là que seuls les plus solides en réchapperont. Certainement, ce pourquoi il ne faut pas paniquer. Mais il y aura du monde sur le carreau, les plus fragiles, comme toujours. Il faut attendre à être solidaires, plus solidaires qu'aujourd'hui.

Avec le recul de l’âge, je me rends compte à quel point ma génération a été épargnée. Pas de guerre mondiale, des conflits coloniaux auxquels elle a échappé, l’extraordinaire âge d’or des trente glorieuses, l’éducation et le système de santé les plus performants et gratuits, un « job for life » pour la plus grande majorité et à présent un système de retraite pas si anxiogène que ça. Nous ne sommes pas préparés à cette crise et il ne faut surtout pas laisser les « vieux » aux commandes. Je fais beaucoup plus confiance à ceux qui nous suivent pour résister et innover. Et il va leur falloir de l’imagination.

Ce n’est certes pas réjouissant de voir son capital fondre de jour en jour. Souvenons-nous cependant de nos cours de mathématiques : une courbe asymptotique n’atteint jamais le niveau zéro. Un jour ou l’autre, après la purge, les affaires reprennent. Le tout est de savoir quand, et si les systèmes de « cliquet » institutionnels fonctionnent. Dans certains domaines, la France n’est pas mal placée, mais dans d’autres – et en particulier au niveau des institutions européennes – tout reste à faire.

Il faut dire que jusqu’ici, il n’y avait pas de nécessité absolue. La crise permettra-t-elle de saisir une opportunité d’enclencher des mécanismes salvateurs, de dégager un consensus ?….De toutes façons, au 31 décembre, et quel que soit le président des institutions européennes, il lui faudra rendre les clés. Le prochain Etat assurant la Présidence de l'Union sera la République Tchèque, non ? Six mois de mandat, on touche aux limites de l’absurde. Au premier janvier 2010, ce sera qui ?

Posté par Bigmammy à 10:14 - Coup de gueule - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire