Bigmammy en ligne

11 octobre 2008

Platitudes : Un traitre, par Dominique Jamet

Une chronique de Claude, qui travaille pour ce blog, même en déplacement professionnel. Et il lui arrive d'avoir la dent particulièrement dure.....

un_traitre

Un jeune homme bien sous tous rapports (catholique, bon élève, surtout en allemand, reçu à HEC) devient l’interprète de la Gestapo de Tours, puis le chef de son « antenne » française. Il passe 4 ans à piéger, arrêter, massacrer, torturer, puis s’enfuit en Allemagne. La suite, vous l’apprendrez si vous avez le courage d’aller jusqu’au bout de ce livre (Flammarion, 20 €).

Car tout cela est écrit avec une absolue platitude : les personnages (le « héros », ses parents, le chef allemand) sont esquissés, mais sans vie, sans épaisseur, au point qu’on se demande ce qu’ils font là.

Bien sûr, Jamet se réfère aux terribles et somptueuses « Bienveillantes » de Jonathan Littell, ou au classique de Robert Merle, « La mort est mon métier », biographie romancée du Chef du camp d’Auschwitz, écrite en 1952. Mais pour parler du mal absolu, il faut avoir du talent, ce dont est clairement dépourvu l’ancien président de notre Bibliothèque Nationale de France

 

Donc, de mon point de vue, on peut s’abstenir.

Posté par Bigmammy à 14:39 - Lu et vu pour vous - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Poussif et éculé

    Votre point de vue me semble particulièrement pertinent.
    Au moins un discours qui paraît honnête et qui "tranche" avec la complaisance habituelle du microcosme médiatico-germano-pratin.
    En ce qui me concerne, j'ai pris la peine — l'expression est appropriée car j'avoue que j'ai été affligé — de lire
    plusieurs dizaines de pages de ce livre bien lourd.
    L'écriture est poussive, plate et éculée. Les procédés narratifs de l'auteur sont si couvenus et si vieillots qu'il n'y a pas lieu, à mon avis, de s'appesantir davantage...
    En fait, ce qui m'a paru plus "intéressant", c'est plutôt la forme d'imposture que peut aujourd'hui constituer un "label" comme Flammarion.
    La technique est simple à comprendre : elle consiste à "inonder" le marché de nombreux produits dont presque tous sont invendables et restent heureusement invendus ou peu vendus... avec l'espoir qu'un ou deux titres connaîtront un succès commercial. Mais tous ces ouvrages ne sont même pas de la "sous-littérature". C'est une pitoyable escroquerie... qui cause sans doute un préjudice réel pour certains auteurs ou éditeurs.
    Encore bravo pour votre lucidité et votre courage.
    Bien cordialement.
    François

    Posté par François, 16 octobre 2008 à 10:43
  • Je ne suis pas d'accord !

    "Un traître" s'inscrit dans le travail de mémorialiste sur cette période troublée de notre histoire que Dominique Jamet avait abordé avec "Un petit Parisien" et "Notre aprés guerre" ,il est dans la droite ligne de l'oeuvre de Henri Amouroux.
    Il faut arreter avec le lobby "médiatico-germano-pratin", surtout que Dominique Jamet a plutot une réputation de franc-tireur incontrolable !
    J'espére que François n'est pas un auteur éconduit par Flammarion !?

    Posté par Pascal, 17 octobre 2008 à 16:11
  • Précision rassurante

    Afin de "rassurer" Pascal, je précise que je ne suis pas "un auteur éconduit par Flammarion". Même si, depuis la déplorable histoire de l'ouvrage consacré à l'affaire Yann Piat, être éconduit par ce label serait plutôt à mettre au crédit de tout postulant, il n'en est rien. En aucune façon.

    Il va de soi d'autre part que Pascal a parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec le commentaire de Bigmammy ou avec le mien.
    Mais je reste persuadé que l'ouvrage en question justifie l'oubli rapide. Autrefois journaliste en vue et billetiste rénommé, son auteur se montre très poussif dans l'exercice et ne fait que verser de manière bien terne et sans talent dans une mauvaise "sous-littérature". A mon sens, cette parution le dessert beaucoup et c'est plutôt triste.
    Il me paraît heureux en revanche que le blog de Bigmammy soit venu trancher avec les complaisances et connivences habituelles... et avertir les victimes éventuelles !

    Posté par françois, 23 octobre 2008 à 07:18
  • Bravo à Bigmammy !

    Les médias traditionnels ont eu beau multiplier les fumigènes de complaisance. Le jury de l'Interallié a finalement préféré renoncer à accorder des voix à ce mauvais ouvrage de D. Jamet et préféré éviter de se ridiculiser. Son choix s'est porté sur le livre de Serge Bramly. Sans qu'il y ait, à mon avis, à redire : cette "cuvée" 2008 n'a rien de traître... Bravo donc à Bigmmamy qui a été l'un des très rares sites à émettre un avis défavorable à l'encontre du livre édité chez Flammarion et à mettre en garde les éventuels "gogos".

    Posté par François, 20 novembre 2008 à 15:01

Poster un commentaire