RungisJe ne résiste pas au plaisir de vous faire partager cette émission de la matinale d'Europe 1 installée à Rungis depuis dès l'aube... et qui se déroule en cet instant ...A l'occasion du quarantième anniversaire de l'installation du M.I.N., la station a installé ses journalistes au bistrot Saint-Hubert, et je dois dire que l'interview de François Fillon, avec en arrière fond, le cliquetis des cuillères sur les soucoupes, avait un air surréaliste et délicieux, malgré le caractère calamiteux du sujet traité, la crise.

Marc0Une interview aussi, en contrepoint, par Marc-Olivier Fogiel : celle de Guy et Jean-Louis, 71 et 86 ans, qui racontent leur vie quotidienne de "béévoles", mais on pourrait dire tout aussi bien "accros" du marché, commençant chaque matin à 23 heures leur "travail", évoquant leurs souvenirs du temps des "Halles".

Pour ma part, je me souviens parfaitement de l'époque d'avant-Rungis : lorsqu'une fête de famille se profilait, ma mère allait s'approvisionner aux halles de Paris, parcourant les pavillons et se débrouillant pour acheter au meilleur prix : son "pseudo" dirait-on aujourd'hui : Madame Jules. Je l'y ai accompagnée parfois. C'était dantesque. Ce qui est drôle ce matin, c'est d'entendre Mac-0 parler de cette époque comme s'il s'agissait du début de l'ère chrétienne alors que pour moi, c'était hier.

Comme quoi, le temps n'a pas la même valeur selon l'âge de celui qui l'évoque....