Bigmammy en ligne

12 mai 2009

Good morning England, film de Richard Curtis

theboatthatrokedPour moi qui avais 20 ans en 1966, à l'époque de ce film, l'épopée des radios libres émettant sur des rafiots ancrés à plus de 5000 km des côtes anglaises, c'est de la vraie Histoire contemporaine...Alors deux remarques : mon Dieu, comme on avait mauvais goût vestimentaire à l'époque, et mon Dieu, comme la musique Rock n'roll était bonne....Rolling stones, Whos, Jimi Hendrix, Wat a shade of pale....Toute notre jeunesse est dans la bande son de ce film déjanté et souriant, farci de grossièretés et de rires, d'émotion et de rythmes.
Il faut dire qu'à cette époque, 22 millions de Britanniques écoutaient jour et nuit les radios libres, soit un rosbif sur deux, et que le combat d'un gouvernement aussi tatillon que privé de vue à long terme fut violent comme finalement sans lendemain puisqu'aujourd'hui plus de 200 radios musicales émettent au Royaume Uni.


Rock_et_scotchRichard Curtis, avant d'être passé à la réalisation, nous a tous charmés avec l'écriture des scénarios de Quatre mariages et un enterrement, Coup de foudre à Notting Hill, Love actually. Il sait y faire.

Pas de Hugh Grant dans la distribution cette fois-ci : les héros sont des marginaux, des gros pas beaux avec des lunettes qui ne pensent qu'à "ça", des défoncés géniaux. Mais c'est un casting d'enfer, où chaque personnage a droit à son morceau de bravoure, comme dans les films français de l'entre-deux guerres.

Bill Nighy (Quentin) est le "patron", so british, avec la photo de son Spitfire de l'autre guerre qu'il tente à tout prix de sauver, Philip Seymour Hoffmann (le Comte) en valeureux américain un peu "vénère" de se voir voler la vedette par Gavin (Rhys Ifans), et puis il y a le jeune Carl, envoyé dans cette galère par sa mère (Emma Thompson) pour .....apprendre le vraie vie ? (Tom Sturridge).

Plus particulièrement savoureux pour moi, le ministre "cul serré" qui a juré la perte du navire au nom de sa Majesté. Le rôle est tenu par Kenneth Branagh, et il me fait penser irrésistiblement à un de mes anciens collègues....Désopilant.

Emouvant aussi, quoique les scènes "titanesques" de la fin soient un peu trop tirées par les cheveux. Mais on rit beaucoup et de bon coeur. En revanche, je suis curieuse de connaitre le score du film parmi les jeunes générations pour lesquelles cette problématique de la liberté, de l'amitié et de la déconne intégrale des années d'avant le sida ne sont peut-être que chimères.

Posté par Bigmammy à 08:30 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire