acteurs_milleniumAutant vous le dire tout de suite, ni Claude, ni moi n'avons été emballés. On était "vierges" pourtant, puisqu'on n'avait pas lu les livres de Stieg Larsson - eh oui, il en reste, des non-lecteurs. Pourtant, nous sommes assez fan des auteurs scandinaves de thrillers : Indridason, Mankell....Mais là, désolée, je n'ai pas accroché tout de suite.

Noomi_RapaceCe qui me gène, c'est le parti-pris historico-politique. Lorsqu'on connait l'histoire personnelle de Larsson, sa vie de journaliste d'investigation opposé à la guerre au Viet-Nam avec, tout particulièrement en ligne de mire, les accointances d'une certaine élite suédoise avec le parti nazi pendant la guerre (nous avons connu cela aussi, mais on ne se posait pas en modèle social), les scandales politico-financiers, les groupes industriels tentaculaires...tout ça décoiffe peut-être dans un pays où tout le monde se connait, mais sans doute moins en France. La ficelle est un peu épaisse.Affiche_Millenium

il s'agit ici d'une famille de capitaines d'industrie - on pense immanquablement aux "Grandes Familles" - ici, hommage ému à Maurice Druon - ou aux Maîtres de Forges qui se haïssent et s'attendent au tournant tout en surveillant les dividendes. En 1965, une très jolie jeune fille disparait. Son oncle, au seuil de la mort quarante années plus tard, pense qu'elle a été assassinée puisque chaque année, son meurtrier - selon lui - fait parvenir un cadre contenant une fleur séchée...

Pour en avoir le coeur net avant de passer l'arme à gauche, il engage un journaliste d'investigation - Mikaël Blomkvist , incarné par Michael Nyquist  (ils portent tous le même nom, comme en Islande) - pour reprendre l'enquête à zéro. Celui-ci est bientôt secondé dans sa tâche par une jeune femme "gothique", un peu félée (je pense à Pauley Perette, l'experte de NCIS, l'humour en moins) dotée d'une mémoire visuelle hors du commun, hacker de génie et prête à tout  - Lisbeth Salander, jouée par la très jolie Noomi Rapace. Et en route pour l'aventure - y compris amoureuse, il fallait s'y attendre.

Mais rien de bien décoiffant somme toute. Du sexe - il en faut pour vendre disait Larsson à son père lorsque celui-ci lui en faisait le reproche, de la violence - il en faut aussi....de beaux paysages, mais il fait très froid en Suède.....En voyant ce film, puis en fin de soirée la série "Bruckheimer" des Experts Las Vegas, je pensais que certains cadrages et décors de la série étaint vraiment bien faits, et que je comprenais pourquoi tant de spectateurs étaient "accros".

Bref, Millenium, ce n'est ni du Bergman ni du Brian De Palma. Et c'est dommage parce qu'on en prend pour 2h 34.....Mais le film fera des entrées, parce qu'il répond à des pulsions simples, accessibles à tous. La musique est bien. C'est déjà ça !