Oui, je sais, vous allez me dire que le film est sorti début juillet et qu'il est un peu tard...
public_enemies_afficheDésolée, mais j'étais occupée cet été !
Et nous avons adoré ce film de gangsters, parfaitement dans les règles, et dont on connait la fin dès le début...Il n'empêche, le scénario, les décors, les costumes, les cadrages et la lumière sont tout à fait remarquables. Deux heures de bon cinéma, dans la grande tradition américaine, avec de l'action, de la psychologie, de la morale...Tout ce qui fait passer un excellent moment !
L'histoire est classique : celle d'un braqueur de banques très malin, très courageux ( la scène où il pénètre dans la division de la police de Chicago consacrée à sa traque) au grand coeur, mais qui voit mourir un à un tous ses lieutenants et tente un dernier coup mais se fait prendre par le balbutiant FBI d'E.G. Hoover. Au passage, un clin d'oeil complice aux "Experts", avec l'apparition des écoutes téléphoniques et la création d'une force de police inter étatique, bien utile dans un pays fédéral.....

Au-delà d'une mise en scène impeccable - qui n'est pas sans rappeler Bonny and Clyde - les acteurs jouent une partie sensible et efficace : Johnny Depp (toujours aussi beau, elle en a de la chance, Vanessa !) qui joue un peu toujours Johnny Depp, Christian Bale (l'agent spécial Melvin Purvis) étonnant dans ses tenues de type paramilitaire (on voit que la Grande guerre avait profondément marqué les esprits et la mode masculine dans ces temps troublés), Jason Clarke (John "Red" Hamilton) que l'on a vu dans la série "Brotherood", Marion Cotillard (un petit cocorico pour une française, mais son rôle n'a pas beaucoup de relief). Ce qui nous a surtout plu, c'est la beauté formelle des images, la qualité de la reconstitution, la psychologie de "chasseurs" des fédéraux, le rythme des scènes d'action. Pas de sensiblerie. On montre tout, Michael Mann est en effet aussi un bon scénariste : à son actif, on peut citer Deux flics à Miami, Heat, Ali, Miami vice, Le Sixième sens...C'est un bon faiseur.

Le film restera parmi les classiques. Si vous l'avez raté, achetez-le en DVD car il est à revoir et à détailler.