La critique de Claude :


Charmes_discretsPoursuivant mon exploration de Douglas Kennedy, je suis tombé sur ce roman de 2005, qui s’appelle, en anglais State of the Union : est-ce l’état d’une union matrimoniale ? 0u l’état de l’Union, qui donne lieu au fameux discours annuel du Président face aux Chambres réunies du Congrès ?


Car ce livre est à la fois intimiste et politique : c’est l’itinéraire d’une femme sur 30 ans. Comme toujours, elle est belle, sage et raisonnable, et elle subit les conséquences de la lâcheté et de l’égoïsme des hommes, dont le moindre n’est pas son père, brillant intellectuel de gauche qui sacrifie sa fille à ses idées, pour ne pas parler de son mari, médecin peu enclin à prendre des risques, ou de son éphémère amant, révolutionnaire professionnel avant de rejoindre les Bigots, qui ont investi l’Amérique, puissants jusqu’à la Maison Blanche et prompts à démolir une harmonie familiale.

On admirera, avec le récit de Toby, page 421, un admirable exercice de cagoterie – francophile distingué, DK a évidemment lu le Tartuffe !  

 

Un livre, comme d’habitude, passionnant.

 

Belfond Pocket, 600 p.