Bigmammy en ligne

09 janvier 2010

Un anniversaire émouvant

9janvierCalfour_0059janvierCalfour_0079janvierCalfour_0099janvierCalfour_008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans notre famille, le 9 janvier était célébré tout spécialement : celui de l'anniversaire de mariage de mes parents en 1932. Une noce sans faste : la mariée portait un ensemble en crêpe de soie chocolat réalisé par Pauline, sa soeur couturière, le marié avait dû emprunter à un cousin pour s'acheter son premier complet. POur ces raisons, il n'y eut pas de photographe. Les invités étaient "descendus" de Rocheville à Cannes en autobus et le chauffeur, bon enfant, avait fait un léger détour pour les déposer juste devant la Mairie. Ensuite, le cortège avait rejoint Notre-Dame de Bon Voyage, où ils avaient été unis...dans une chapelle latérale. Mais pour Jean, futur Courrier diplomatique, un heureux présage. La veille, ils étaient allés pour la première fois au cinéma voir Marius de Marcel Pagnol, et Maman avait pris un bain dans une vrai baignoire pour la première fois de sa vie, aux bains-douches. Henriette, la mère de Jean, n'était pas venue, car elle estimait que son fils dérogeait en épousant une fille d'immigrés, de "babi" (traduction du patois : crapaud). Et la veille aussi, maman avait dû remettre sa paye de la semaine à sa mère : "Ce n'est pas parce que tu te maries demain que tu ne vas pas me la donner", lui avait-elle dit "nous en avons besoin"....

Bien plus tard, comme maman était cardiaque, elle disait souvent : "Peut-être que je ne vivrai pas jusqu'à nos noces d'or, mais si c'est le cas, je vous promets que je me paye une cuite au Champagne ". Elle, qui ne buvait jamais et avait tant souffert de voir son père amoindri par tant de vin absorbé....Et elle l'a fait. Enfin, elle était juste un peu grise.....En tous cas, la fête qu'elle organisa pour célébrer ces fameuses noces d'or fut un triomphe. Elle avait souhaité que toutes les femmes portent des robes longues - pour la plupart des femmes de la famille ce fut l'unique occasion - et le repas puis la soirée dansante furent mémorables. Ils étaient très heureux d'être là, de proclamer cet amour toujours perceptible entre eux, malgré des hauts et des bas, comme pour chaque veiux couple. Pour nous leurs deux filles et pour nos enfants qui avaient convié, pour les plus grands, leur petite amie, ce fut une grande soirée !

Dix ans encore plus tard en 1992, nous avons renouvelé l'événement mais de façon plus discrète. Nous étions une vingtaine autour d'eux, pas un de leurs six petits enfants ne manquait. J'avais retenu un tout petit restaurant niçois dans la rue Amélie. Maman n'allait pas très bien. Mais ce fut encore très chaleureux. Voilà comment je me remémore toujours, chaque année, la date du 9 janvier....

Posté par Bigmammy à 08:30 - Archives familiales - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Ton récit est très émouvant! Lorsque je te lis, je ressens l'amour que tu portes à tes parents!

    Merci pour ton commentaire sur le blog Fancitronille et bon week-end.

    Posté par Viovio, 09 janvier 2010 à 08:53
  • je m'en souviens...

    bizarre, j'avais 4 ans et je me souviens de cette fête
    Enfin surtout des préparatifs et surtout d'un plateau en argenterie à étages, pour mettre les petits fours...

    Bisous maman

    Posté par Victoire, 09 janvier 2010 à 13:45

Poster un commentaire