Bigmammy en ligne

26 janvier 2010

Aventures gastronomiques à Barcelone....

C'est certain, lorsqu'on est en balade plusieurs kilomètres durant, il faut de temps en temps se restaurer (au sens propre et au sens figuré) et essayer de ne pas faire de mauvaises expériences dans une ville qu'on connait mal....Les guides, eux, ne donnent pas trop d'éléments. J'ai déjà parlé de TRAGALUZ, une adresse aussi belle que bonne depuis notre première expérience en 1993...

IMGP3332Premier déjeuner à la Barceloneta : Can RAMONET, situé juste devant le marché, sur Carrer de La Maquinista. Il se présente comme l'un des plus anciens du quartier, les poissons sont de toute première fraicheur mais l'addition salée (81€ avec deux bières et un verre de vin blanc). Aussi cher que Tragaluz mais un cadre nettement plus convenu. Nous y avons quand même bien apprécié le colin (merlu) à la manière de Saint Jean de Luz (si, si, à la Donostienne !) et les bocerrones allongés superbes.IMGP3330IMGP3329



IMGP3449IMGP3450


Dans le même quartier mais au 31, Passeig Joan de Borbo, TOC DE MAR, un rapport qualité/prix nettement plus intéressant malgré une situation sur le front de mer, juste devant le musée d'histoire de Catalogne.

Claude ne parvenait plus à finir sa parrillada et moi mes calamars frits. Délicieux, avec en prime le plaisir de déjeuner en terrasse chauffée en plein mois de janvier, un personnel attentif et une addition très douce. A recommander !

Une adresse un peu confite dans le pétrole : Can CULLERETES se présente comme le plus ancien restaurant de Barcelone (1786), dans Quintana au numéro 5, en plein barri gotic. Les clients font la queue dehors avant l'ouverture à 21 heures. Le personnel est composé d'actives matrones auxquelles on a offert un petit chemisier bariolé afin de ne pas les confondre avec les clientes, et ici, c'est le cadre particulièrement traditionnel et les familles barcelonnaises attablées et bruyantes qui font le spectacle. Je suis peut-être un peu sévère pour la cuisine car de surcroît j'étais particulièrement fatiguée. Les trois plats du menu - à 30€, une demi-bouteille de vin comprise - étaient passés au four...et trépassés. Canellonis fourrés aux épinards et raisins secs, morue à la crème d'ail, crème catalane.....

IMGP3331Enfin, une agréable surprise sur la calme place royale : Les Quinze Nits.
On peut cataloguer cet établissement dans le genre "fusion food" à la catalane, le cadre est aseptisé mais très élégant, les horaires sont normaux - traduisez : on peut dîner dès 20h 30 !

15nitsLe patron ou simplement chef de salle est asiatique de même que les serveuses, souriantes et silencieuses, efficaces.

Nous y avons dégusté, outre le traditionnel jabugo de Bellotta (mais pas aussi beau que celui que je vous montre à gauche, car c'est celui de Can Ramonet cité ci-dessus) avec une salade de roquette au parmesan et noix, un fameux riz noir à l'encre de seiche proposé pour moins de 7€.

Addition totale à 2 : 37€. Et comme c'est à deux pas de l'hôtel, on n'avait pas besoin de marcher des heures dans ce quartier un peu inquiétant tout de même, la nuit, la pluie se mettant à tomber....On nous dit que les queues s'allongent sur la place en saison et qu'il est prudent de réserver. Cela ne nous étonne pas car c'est une bonne adresse.



Posté par Bigmammy à 10:13 - Miam-miam - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire