Il est des films que je ne regrette pas d'être allée voir seule....Et, avec un coupon de réduction dont l'échéance était aujourd'hui, les 5,50€ ne sont pas tout à fait perdus. Mais c'est dommage ! On aurait pu faire tellement mieux ...

turbulences_parentsL'angoisse de la mort, la peur du cancer, de devenir fou, le recroquevillement sur soi. C'est une mode chez quinquas ou sexas qui ont joui d'un énorme succès dans leur vie professionnelle et se retrouvent à la même enseigne que tout un chacun : la perspective de la fin prochaine. Je repense aux livres de Philip Roth, ici à la sauce (adaptation et dialogues) de Michel Blanc. Hélas sans la verve d'Embrassez qui vous voudrez.

L'histoire est des plus convenues. Elle se déroule dans le cadre de la villa tout à fait classique d'un cadre supérieur (ingénieur des ponts dans une grande société ?) qui vient d'être mis en retraite anticipée (il devait avoir des problèmes relationnels dans son style de management).


turbulences_coupleSa femme (au foyer) le trompe avec un de ses ex-collègues de bureau, sa fille, après un mariage raté qui lui a laissé un adorable bambin de cinq ans, se remarie avec un type que, dans cette famille, on considère comme le parfait "beauf", un gars simple qui a tout de même fondé sa propre entreprise de sécurité en embauchant sept armoires à glace, videurs de boîtes de nuit. Bref, un nul selon cette famille pas si lisse que ça puisque le fils est homo.

La préparation de la noce - moment de stress par excellence - puis son déroulement, servent de cadre à l'explosion des non-dits, de l'hypocondrie du père - on dirait que Michel Blanc ne force pas son talent, il doit être comme ça, enfin, du coming out du fils. Tout ça : du déjà vu dans de bien meilleures comédies américaines ou anglaises.

J'ai tout de même aimé le jeu de Gilles Lellouche, qui, bien entendu, sauve la situation, avec ses boys. Mélanie Doutey est juste, un peu enveloppée toutefois, Miou-Miou excelle dans les rôles de mères bourgeoises, mais qu'on est loin de Milou en mai ("je fais la cuisine pour tout le monde et personne ne m'aime!!!!) En bref, un film long à démarrer, bourré de lieux communs, où l'on s'ennuie un peu. J'attendais mieux et de la situation - encore que le thème du mariage catastrophe est éculé, et des acteurs.