Bigmammy en ligne

06 février 2010

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Roman épistolaire de Mary-Ann Shaffer et Annie Barrows

cercle_litt_raireParce que cet ouvrage avait fait l'objet d'un intense plan marketing à la radio - une habitude apparemment payante chez NIL Editions - et sans doute à cause de son titre un brin loufoque, je n'aurais jamais acheté ce livre....Sauf que l'éditeur a eu la bonne idée d'y ajouter un bandeau ainsi libellé : "Absolument délicieux" signé : Anna Gavalda. Il ne m'en fallait pas plus pour prendre en main ce bouquin, le retourner et lire la quatrième de couverture...

Un roman épistolaire....Je ne l'ai pas remarqué sur le coup, en me demandant si les "Liaisons dangereuses" n'étaient pas la seule référence en la matière. Puis j'ai ouvert et j'ai commencé. Et me suis retrouvée dans l'univers enchanté d'"Ensemble et c'est tout". Je ne lis pas beaucoup de romans - à part les polars - mais là aussi, les larmes d'émotion me sont venues et ont coulé inexorablement sur mes joues dans la dernière partie du livre.

L’histoire : A Londres en 1946, une jeune femme - Juliet a 32 ans - cherche avec son éditeur une idée pour un nouveau roman. Son dernier livre rassemblait ses chroniques écrites pendant la guerre pour remonter le moral des troupes. Elle souhaiterait écrire un vrai roman. Dans sa correspondance, une lettre provenant d'un habitant de Guernesey l’intrigue : il y est question d’un Cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates. Le nom seul de ce cercle suffit à attiser la curiosité de tout à chacun, non ?

Elle va donc entamer une correspondance active avec les membres de cette assemblée hétéroclite, pour une série d'articles sur le thème de la lecture, ce qui la conduira sur leur île, où elle va de découverte en étonnement. La figure centrale de cette histoire est curieusement absente : Elizabeth a été dénoncée pour avoir soigné et caché un jeune polonais esclave de l'Organisation Todt, et emmenée en prison en France. Elle a laissé derrière elle son bébé, la petite Kit, quatre ans, élevée à tour de rôle par les adhérents du cercle....

Juliet décrit sa vie et ses tracas d’écrivaine et de femme. Et aussi l’histoire de cette île pendant la seconde guerre. Une palette de personnalités attachantes, la description des douleurs de cette île isolée sous la botte d'Allemands bientôt aussi affamés que les iliens, le sort d'une petite fille qui a la passion des furets....des histoires à dormir debout, racontées avec verve et humour.

L'auteur, née en 1934 aux Etats-Unis, est morte en 2008, peu de temps après avoir appris que son premier roman allait être publié. La traduction d'Aline Azoulay est limpide et fraiche, d'une jeunesse inhabituelle...Y-a-t-il d'autres romans de cette eau non publiés ? J'aimerais bien le savoir !

"The Guernesey literary and potato pell society", Nil Editions, 395 p. 19€

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Merci pour ce conseil de lecture !

    Posté par Binchy, 07 février 2010 à 18:08

Poster un commentaire