La critique de Claude : 

retour_g_n_ral

Ami lecteur, voilà un livre à éviter !

 

Comment s’y laisse-t-on prendre ? En feuilletant le Prière d’insérer, qui annonce « une fantaisie romanesque » sur le retour du Général de Gaulle.

 

Las, le roman ne tient pas cette promesse. M. Duteurtre est un eurosceptique. C’est son droit. Et il est permis à tout le monde d’ignorer que la Communauté, puis l’Union européenne, nous ont assuré 50 ans de paix et de prospérité, et que le marasme actuel est imputable aux excès bancaires américains et aux excès de l’endettement de (presque) tous les pays riches. Mais il n’a pas le droit de nous infliger 60 pages sur l’œuf mayonnaise, qui tournent au ridicule ! .

 

Quand on en vient enfin au Général, il n’y a pas un trait d’humour, pas une idée originale. Duteurtre lui impute une politique de réaction passéiste, à lui, Général de Gaulle, officier catholique et monarchiste, qui a su, dès juin 40, jouer la carte de la modernité pour sauver la France, qui a sauvé l’Europe en 1958 et en 1964, en choisissant de jouer le jeu contre tous ses a priori personnels

 

Au passage, l’auteur nous explique ce que serait sa politique à lui, et l’on reste effaré devant le manque de culture et de bon sens d’un certain monde littéraire, quand il aborde la politique.


220 pages, Fayard, 17,90 €