Bigmammy en ligne

20 mai 2010

Au tournant de la Renaissance et du Clacissisme

IMGP3880J'ai repris hier une bonne habitude : marcher dans Paris. Il faut dire que le temps était radieux, et idéal pour admirer les merveilles d'architecture. Un petit coup de métro en guise d'approche et je débarque à la station Saint Paul, en plein Marais. Et du coup, je me dis qu'il n'est pas besoin d'aller jusqu'en Val de Loire pour admirer de tels bâtiments !

IMGP3878J'entre dans l'hôtel de Sully.

Il fut bâti en 1624 pour le contrôleur des finances Mesme Gallet puis acheté par Maximilien de Béthune, duc de Sully, fidèle d'Henri IV. J'admire les sculptures de la cour d'honneur qui symbolisent les éléments. L'Air accompagné d'un caméléon, le Feu d'un dragon cracheur de flammes, la Terre protégée par un lion, l'eau avec un vase sur l'épaule.

IMGP3882 Je vois le médaillon qui orne le plafond de l'escalier.

IMGP3883Je traverse vers le jardin à parterres, ciselé par des buis, comme jadis les broderies. Au fond, les pavillons de l'orangerie à corps central et cinq arcades. Celle du centre arbore un cadran solaire et, en passant à droite, on pénètre Place des Vosges.

Dans ce décor somptueux, aux alentours des années 70, on donnait de fabuleux concerts de musique baroque, les soirs d'été, dans la cadre du festival du Marais....

IMGP3871

La place des Vosges, qui fut d'abord la Place Royale, était le centre de la vie de Cour à l'époque de Louis XIII, dont la statue équestre occupe le centre. Celle qui fut mise là, en pierre, date des années 1860, elle est moche...Dommage qu'on ait fondu la précédente en bronze....Où est d'Artagnan et ses trois amis ?

IMGP3870Aujourd'hui, autour de la régulière ordonnance des pavillons de briques enchâssées de pierre, c'est un havre de paix dans la verdure opulente des marronniers en fleurs. Les enfants jouent dans les bacs à sable, tandis que l'ombre des arcades résonne des pas de rares visiteurs.

IMGP3888

Les voitures ourlent les rues difficilement accessibles : la place obéit aux lois décrites par Camillo Sitte dans "L'Art de bâtir les villes". On comprend alors comment la profusion ornementale si chère à la Renaissance fait place au style Classique, le grand style français par excellence où domine la ligne verticale, la symétrie, la rigueur de la composition.

IMGP3895

En fin de parcours, je ne peux m'empêcher de pousser jusqu'à la rue François-Miron et de passer la tête dans le somptueux hôtel qui abrite aujourd'hui la Cour administrative d'Appel avec sa cour intérieur en ove à colonnes...une merveille.

C'est beau, Paris, pour qui aime à flâner....

Posté par Bigmammy à 09:29 - Nez en l'air - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • MERCI MON GUIDE, c'est super ce reportage, c'est vrai que le temps d'hier s'y prêtait.

    Aujourd'hui s'annonce aussi ensoleillé.

    Bonne journée Marie Pierre

    Posté par poetalisa, 20 mai 2010 à 10:08
  • Oh Paris

    Merci
    vraiment très beau !
    Paris paris tu m'ensorcelle avec toutes tes merveilles

    Posté par nathhcreation, 20 mai 2010 à 10:35
  • la Cour administrative d'Appel

    Je ne connais pas cet endroit; il faut dire que le Marais a été si bien rénové, j'avais des amis qui y habitaient dans le début des années 70.....le début des rénovations, on ne pouvait pas s'imaginer cette transformation magistrale

    Posté par Martine, 20 mai 2010 à 21:48
  • Pour avoir vécu 7 ans dans le coin , je confirme , c'est beau Paris pour qui sait observer ! je trouve encore plus magique la nuit . Merci beaucoup pour cette jolie visite . Bises d'une amie de Tipois .

    Posté par Céleste, 21 mai 2010 à 08:03

Poster un commentaire