Bigmammy en ligne

09 décembre 2010

Charles Garnier, architecte et caricaturiste

Charles_Garnier_004Double exposition à l'Ecole Nationale des Beaux-Arts, Quai Malaquais et rue Bonaparte à Paris, sur le célèbre et, finalement mal connu Charles Garnier, architecte emblématique du "style" Napoléon III.

Issu d'une famille modeste, il réussit le concours des Beaux-Arts puis remporte le Premier Grand Prix de Rome entre pour cinq ans à la Villa Médicis où il découvre les merveilles de l'Italie, la Grèce antique et Constantinople.

Charles_Garnier_005



















A la surprise générale, Charles Garnier remporte le concours d'architecture de l'Opéra de Paris, à l'unanimité du jury. En réalité, le concours, procédure inhabituelle à l'époque, a été organisé afin d'écarter l'architecte de l'Opéra comique. L'impératrice souhaite que le contrat soit dévolu à Viollet-Le Duc....Mais c'est le jeune Garnier qui l'emporte !

Garnier_par_GiraudIl y consacrera quatorze années de sa vie et construira peu par la suite. On lui doit quelques immeubles, dont l'actuel théâtre Marigny.  Il construira sa propre villa à Bordighera (Italie), l'église de la Capelle (1883-1884) dans l'Aisne, la salle de concert du Casino de Monte-Carlo (1878-1879) ainsi que l'observatoire du Mont-Gros (1880-1892) à Nice, en association avec Gustave Eiffel. Il devient membre de l'Académie des Beaux-Arts, en 1874.

Charles_Garnier_007Celui que l'on appelle "le grand chef" en raison de son teint basané et de son épaisse chevelure noire et bouclée s'entoure d'une troupe d'amis, auxquels il est très fidèle. En particulièrement Paul Baudry, peintre du premier plafond de l'Opéra

Dès les débuts de sa scolarité, il croque d'un crayon nerveux et sans concessions ses contemporains et professeurs. Plus tard, ses collègues de l'Académie aux séances de laquelle il sera très assidu.

Charles_Garnier_001C'est son épouse Louise qui collige ses caricatures, celle qu'il fait et celles qu'on fait de lui...après les avoir expurgées...Dommage !

Charles_Garnier_002L'exposition est particulièrement riche, avec de nombreux documents originaux, des aquarelles, des plans et des lavis, naturellement, bien présentés comme si on les étudiait sur les tables d'une agence d'architecture, avec crayons et lampes...Le premier étage est consacré au chantier de l'Opéra, l'oeuvre maîtresse. Un travail de titan qui ne sera inauguré que sous la troisième République, en 1875.

Charles_Garnier_003

Ecole Nationale des Beaux-Arts, quai Malaquais. Pour les caricatures au Cabinet Jean Bonna, ENSBA : 14, rue Bonaparte - Paris 6e
- Du mardi au dimanche de 13 h à 19 h (fermeture du 18 décembre au 3 janvier inclus)

Posté par Bigmammy à 08:29 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Ce que je trouve de plus fascinant dans l'Opéra de Paris c'est le lac situé en sous-sol ! Mais j'avoue que descendre le grand escalier, un soir de représentation reste l'un de mes plus beaux souvenirs de jeune-fille. Il en fallait de peu pour que je me prenne pour Sissi !
    Merci à Charles Garnier et à vous pour m'avoir rappelé ces beaux souvenirs !

    Posté par Annie, 09 décembre 2010 à 10:21

Poster un commentaire