Bigmammy en ligne

30 janvier 2011

LES CHEMINS DE LA LIBERTE, film de Peter Weir

cheminslibert_Ne serait-ce que parce qu'il décrit les camps du Goulag stalinien, ce film vaut d'être vu. Les acteurs sont très habités par leur rôle - Ed Harris (Mister Smith), Saoirse Ronan (Irena), Jim Sturgess (Janusz) et Colin Farell (Valka) - et les paysages (Bulgarie, Maroc et Inde) - superbes.

Une très bonne reconstitution (la vision d'enfer des mines est mémorable), une interprétation impeccable...mais il manque un peu de suspens, on sait quelle sera l'issue. C'est un film d'aventures, mais cela déçoit au peu, sept ans après "Master ans Commander" du même Peter Weir.

Le titre original est "The long Back", il retrace le récit d'évasion de sept prisonniers de la Kolyma depuis la Sibérie jusqu'en Inde, à travers la toundra gelée par moins quarante, le lac Baïkal, la traversée à pied et sans eau du désert de Gobi, les montagnes de l'Himalaya, le Tibet et enfin l'Inde. Sans équipements, sans rien ou presque manger ni boire...

EdharriscolinfarrelCe roman fut publié en 1956 et écrit par Slavomir Rawicz, un jeune officier de l'armée polonaise envoyé dans les camps et qui fut amnistié en 1942, qui n'a donc pas lui-même fait la traversée mais s'est inspiré de souvenirs de co-détenus. Qu'importe.

Le propos du réalisateur est ailleurs : une leçon de courage, de ténacité, de don de soi et d'espoir. De beaux personnages, une histoire culottée, un scénario bien construit, mais à un moment, on pense irrésistiblement au "Crabe aux pinces d'Or", et c'est dommage. Un peu de manque de souffle, tout de même...

Posté par Bigmammy à 10:19 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Je vous conseille la lecture de "A marche forcée" titre français du livre de Slavomir Rawicz.
    Comme le disait Nicolas Bouvier :
    " Ce n'est pas de la littérature, c'est peut-être mieux que ça... Certains livres sont assez forts pour se passer des secours du style. "

    Posté par Bleudeperse, 02 février 2011 à 08:45

Poster un commentaire