Bigmammy en ligne

21 mars 2011

Le retour du bon goût...

bon_go_tA parcourir les blogs sans mobile apparent, je suis ravie de voir combien de jeunes femmes - et de bien moins jeunes comme moi - s'intéressent à la couture, à la création de vêtements pour leurs enfants, à la décoration de leur intérieur et au tricot.

La mode "Bon chic, bon genre" semble s'étendre, quel que soit le milieu social ou culturel, le regard s'affine, les exigences pour le travail fait avec amour aussi.

Des espositions rétrospectives des années où la création ne relevait pas que de la réminiscence, comme celle de Dior au Bon Marché ou l'extraordinaire exposition Yves Saint Laurent au Petit Palais, me font penser que tout n'est pas perdu et que nous allons sortir "par le haut" de l'effroyable style punk-breloques-sac-stilettos provoquant, importable et laid des dernières années.

mitsyPlus j'avance en âge, et plus je me rends compte que toute ma vie, je me suis habillée - ou du moins j'ai essayé - dans un certain style. Et ce style : tissus secs, tailleurs sombres, jupes entravées, pantalons et costumes un brin masculins, chemisiers fluides et pulls en twin-set avec foulard de soie, c'est le style des années d'après guerre, celui des jolis mannequins croqués par René Gruau et que j'apercevais lorsque a mère achetait un magazine de mode.

A la maison, c'était plutôt Le petit Echo, Modes et Travaux, le Jardin des Modes que ELLE. Maman avait beaucoup grossi après ma naisssance et éprouvait de grandes difficultés à s'habiller "en confection" comme on disait à l'époque. Pour les grandes occasions, elle devait aller chez une couturière à domicile. Si, si, cela existait à l'époque : on apportait son tissu et on choisissait son modèle sur l'Officiel ou Vogue. Et puis nous avions une cousine très proche, Line, qui était Première main chez Fath, puis chez Givenchy. Elle partageait sa vie avec Monique, Seconde de l'atelier, celle qui coupe et distribue le travail aux ouvrières. J'ai donc très tôt été baignée dans cette atmosphère de travail artisanal de très haut niveau. J'étais en particulier émerveillée par le dessous d'un col tailleur, entièrement fixé à points en diagonale par une toile de lin relativement rigide. Aujourd'hui encore, je sais coudre une ceinture de jupe "en forme", la recouvrir et la fixer à points invisibles...

ren__gruau

En fait , ma silhouette rêvée, lorsque j'avais quarante ans, c'était le long pantalon à pinces de Lauren Bacall et sa jaquette pied-de-poule très près du corps....

bacallBref, tout ça pour me réjouir de voir réapparaître notamment pour les enfants un style dépouillé, Intemporel comme le dit si bien Astrid Le Provost mais initié il y a déjà longtemps par Bonpoint, avec des matières fluides, des étoffes de première qualité, des imprimés discrets dans des tons étouffés (Liberty, quand tu nous tiens...), des modèles de tricot dans des fils arachnéens et des points de base si adaptables (vive le point mousse).

Je me dis que les petites filles d'aujourd'hui, qui ont neuf ou dix ans, et même moins, vont à leur tour s'imprègner de ce style "chic" et sobre. Qu'elles cesseront de vouloir ressembler à leur poupée Barbie, maintenant relookée par les plus grands designers, qu'elles adopteront un mode de vie plus conforme à la nécessité de préserver l'environnement et privilégiant les matières naturelles...et qu'elles feront cesser cette longue parenthèse du mauvais goût contre laquelle, moi, vieille grand-mère acariâtre, je m'élève.

 

Posté par Bigmammy à 09:48 - Coup de coeur - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • un petit mess

    un petit message qui n'a rien à voir avec le sujet cet après midi cinéma le film "ma part du gâteau" il faut aller le voir c'est film tellement vrai et magnifique il fait comprendre la réalité des licenciés industriels dont je fais partie
    bonne soirée
    à demain

    Posté par mimi, 21 mars 2011 à 16:21
  • Merci Marie Pierre pour cette excellente et intéressante analyse sur les modes différentes selon les époques
    Concernant les journaux de mode j'ai aussi compulsé souvent l'ECHO DE LA MODE et MODE etTRAVAUX..
    Vous étiez à "bonne école" d'après ce que je lis avec une cousine chez FATH pour GIVENCHY..
    Pendant une certaine époque j'avais une tante chez FATH spécialisée dans le flou et elle cousait les robes pour DALIDA,
    Il faut aussi aimer la couture comme vous et j'ai l'impression que vous réussissez tout ce que vous entreprenez..puisque vous êtes aussi tricot...et cuisine..
    Continuez aussi longtemps que vous le pourrez
    bonne soirée

    Posté par poetalisa, 21 mars 2011 à 22:10
  • J'aime beaucoup la première photo.

    Moi aussi je suis admirative en parcourant certains blogs où les mamans photographient leurs enfants habillés avec tellement de goût, dans des tons coordonnés...Mais oserais-je dire qu'il doit en falloir du temps et de l'argent pour arriver à un tel résultat??! (Et elles font quoi de tous les cadeaux de naissance et autres qu'elles reçoivent? car tous les membres d'une famille et tout l'entourage n'ont pas forcément les mêmes goûts).

    J'avoue que moi je n'ai pas l'énergie nécessaire pour systématiquement habiller mes trois enfants dans les bonnes couleurs... souvent le matin je leur fais porter ce qui me tombe sous la main!!

    Posté par Laurence, 21 mars 2011 à 22:45
  • Bonjour,

    Cela fait pas mal de temps que je suis votre blog, et je me permets de laisser un commentaire aujourd'hui car je suis ô combien d'accord avec vous, même si nous ne sommes pas du tout de la même génération. Si je me suis mise à la couture pour ma fille, c'est que je ne trouve pas, ou difficilement, des vêtements simples mais de bon goût. Ou alors, j'en trouve, mais dans des boutiques qui ne sont pas forcément dans mes moyens. Le déclic a été en visitant la section "petites filles" d'un H&M et en voyant, pour des enfants de deux ans, des jeans taille basse troués et des t-shirts à paillettes...
    Il faut dire que c'est un tel plaisir de coudre de jolis petits ensembles, que l'on aurait tort de se priver !
    Bonne continuation !

    Posté par Lujayne, 22 mars 2011 à 15:40
  • oup's! mais c'est tess sur la première photo!
    j'ai également ce style, depuis toujours, mes fils étaient en chemise à carreaux et pantalon velour, mes filles en liberty et vichy
    j'adoooooooore!

    Posté par madie, 01 avril 2011 à 15:47
  • @Madie

    Oups, si c'est Tess, elle est bien jolie, si jolie que je n'ai pas résisté à la "piquer" comme modèle du bon goût de sa maman ! Pardonnez moi de ne pas avoir sollicité de copyright, mais je ne l'aurais pas fait si on avait pu reconnaitre le modèle....

    Posté par Marie-Pierre, 01 avril 2011 à 15:55
  • Le mauvais goût aura toujours des adeptes malheureusement, mais effectivement, le goûts des vêtements sobres et b$chics revient. Article très intéressant !

    Posté par Clarabelle, 01 avril 2011 à 21:20
  • oui je m'en doute
    et oui tess est très belle, et très bien habillé.
    sa maman ne coud pas mais à l'oeil pour les vétements, c'est sur.

    Posté par madie, 02 avril 2011 à 18:33

Poster un commentaire