Bigmammy en ligne

03 avril 2011

L'inconnu du Grand Hôtel, polar par Jean Contrucci

inconnuJean Contrucci poursuit son analyse acérée et pourtant pleine de tendresse de la vie en la cité phocéenne voici cent ans, et nous emmène cette fois du côté des hôtels particuliers du cours Pierre Puget.

Là où la haute société de négociants, ou d'avocats de renom - comme la victime d'un assassinat perpétré dix ans auparavant et laissé sans solution - fait prospérer l'activité économique et se préoccupe de bienfaisance.

Cette bourgeoisie, que l'auteur n'aime visiblement pas, est parfois protestante (pensons à Gaston Deferre), ou bien comme ici, lorsque l'ascension sociale passe par une conversion au catholicisme et un riche mariage avec une jeune fille risquant d'être déshonorée, vit entourée de domestiques auxquels elle ne jette pas un regard et où tout ce qui compte est de sauvegarder les apparences. Même les enfants y sont négligés, confiés à des gouvernantes ou à de vieilles tantes.

On se croirait dans un tableau de Gustave Caillebotte, messieurs en jaquette et chapeau haut-de-forme et gants beurre frais, dames à chapeaux et voilettes, le tout avec un fond d'accent très atténué.

Pour ma part, j'avais senti venir de loin le secret révélé en fin d'ouvrage, comme à l'accoutumée. De plus, la couverture du livre nous donne un indice important, avant même de l'avoir ouvert. C'est dommage de la part de l'éditeur...

En cela, sans doute, le livre semble moins passionnant que d'autres Nouveaux Mystères de Marseille, mais il mérite qu'on s'y attache, car il est toujours aussi bien écrit et documenté.

Tout ça me donne une furieuse envie d'aller passer un week-end à Marseille, ville que je considère comme une des plus belles de France.

L'inconnu du Grand Hôtel, par Jean Contrucci, chez Jean-Claude Lattès, 360 p.  16,5€

Posté par Bigmammy à 09:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • marseille

    bonsoir,
    j'apprécie beaucoup vos mots, et m'en régale chaque jour, mais alors, les livres de Contrucci! je suis marseillaise, une vraie,(des deux côtés, à au moins six générations) et ayant eu des parents âgés, je suis proche de cette époque par les récits de ma famille. C'est truffé d'erreurs, d'anachronismes... j'en ai lu un, ça m'a suffi, lisez les comme un polar, mais cela se rapproche plus de la science fiction que du roman historique! Quant à Marseille, oui, c'est une belle ville, mais là aussi, mieux vaut ne pas creuser trop. En ce moment, sous prétexte de préparer 2012 capitale de la culture, tous les musées sont fermés ( certains sans espoir de réouverture, comme feu le merveilleux musée de la faïence) ainsi que je crois l'opéra et le théâtre de la Criée. Enfin, la Corniche est toujours aussi belle, et il y a de bons restaurants .
    bien amicalement

    Posté par bb84, 03 avril 2011 à 22:33

Poster un commentaire