Bigmammy en ligne

03 avril 2011

Flânerie chez les frères Caillebotte

 

yerres_020Gustave_CaillebotteRien de mieux qu’une journée radieuse comme celle d’hier (jeu de mot facile : celle d'Yerres...) pour visiter un jardin chargé de souvenirs. Précisément, celui de la Propriété Caillebotte, un parc « à l’anglaise » de 11 hectares, le long de la rivière qui donne à cette petite commune cossue du sud-est parisien son nom.  Histoire de nous retrouver dans le cadre de l’exposition vue lundi dernier au musée Jacquemart-André.

yerres_007Martial Caillebotte, père du peintre Gustave et du photographe Martial, acheta cette propriété en 1860. Il avait bâti sa fortune en vendant du drap pour l'armée lors de la guerre de 1870....

yerres_012L’idée d’un tel jardin, pas du tout symétrique, est de dépayser le visiteur par la présence de fabriques, ces édifices ornementaux baroques destinés à simuler un voyage dans l’espace et dans le temps

yerres_024 On trouve ainsi une orangerie néo-classique, une passerelle romantique, une ferme aux allures de chalet suisse, une volière, un kiosque surplombant une grotte qui en fait est une glacière, une chaumière, un potager, une chapelle, et la maison des maîtres – et des serviteurs – appelée « casin » (ou petite maison dans le goût italien, comme casino) avec une colonnade palladienne et des hauts-reliefs à l’antique.

yerres_028

 

 

 

 

 

Dans cette maison où ils conviaient leurs amis pour profiter de la campagne – aujourd’hui, Yerres est située entre Villeneuve Saint Georges et Montgeron – et canoter le long de la rivière, Gustave Caillebotte a peint 80 tableaux.

yerres_008Plus tard, les Caillebotte achetèrent une autre propriété, au Petit Gennevilliers, trouvée sans doute plus propice à leur loisir de régattiers sur la Seine, autrement plus vaste que l’Yerre.

 

 

yerres_005Aujourd’hui, le jardin a été transformé en parc municipal. A part quelques clichés jaunis sur les murs du casin, il ne reste pratiquement rien de l’atmosphère de l’époque , la Belle, celle des frères Caillebotte. C’est dommage.

yerres_017En revanche, j’ai noté une initiative heureuse : planter un arbre au nom d’un ou plusieurs bébés.

yerres_037Jusqu’à ce soir, vous pouvez également visiter le salon des Artisans et Métiers d’Art : si vous appréciez les bijoux fantaisie, les enluminures, la gravure – en particulier celle d’Odile Guillmann – les encadrements compliqués, la restauration de tableaux (démonstration éclairante), la dorure sur bois, la dentelle, les chapeaux…vous en prendrez plein les yeux et l'accueil est charmant. yerres_011

 

yerres_023

Moi, j’ai préféré admirer le ballet de gentils col-verts et d’un ragondin dégourdi fendant l’onde.

Propriété Caillebotte :  8, rue de Concy à Yerres (Essonne).

P.S.  Il y a un restaurant relativement raffiné et cher dans la propriété (installé dans la ferme ornée). Nous avons préféré déjeuner d’une pizza légère et succulente pour moins de 30€ avec un pot de vin et deux cafés à « La Massalia », petit établissement devant l’église du village.

yerres_031yerres_029

Posté par Bigmammy à 08:51 - Journal de bord - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • A la naissance de chacun de nos petits enfants nous avons planté un olivier.
    amitiés

    Posté par mamie m, 03 avril 2011 à 21:54

Poster un commentaire