Bigmammy en ligne

17 octobre 2011

A la recherche du temps sacré, essai par Jacques Le Goff

Le sous-titre de cet ouvrage savant est "Jacques de Voragine et la Légende Dorée";

fraangelicoA force de visiter les abbayes bourguignonnes et les Maîtres de la Renaissance italienne comme Fra Angelico, je ne pouvais pas ne pas m’intéresser à la Légende Dorée, ce recueil fameux des vies de saints, écrit au XIIIème siècle, souvent présenté comme un catalogue hagiographique fourre-tout. Et voilà que cet essai savant, dense et court, mais écrit dans un langage limpide et surtout accessible à toute personne dénuée de culture religieuse approfondie, nous replonge avec sagesse dans l’esprit de ce temps qui fut un siècle de stabilité et de forte croissance économique.

Un mot sur l’auteur : Jacques Le Goff (né en 1924) est l’un des spécialistes les plus éminents du Moyen-Âge. Assistant de Fernand Braudel, il dirigea, avec Emmanuel Le Roy Ladurie et Marc Ferro « Les Annales ». Tout est dit ! Il s’intéresse à l’histoire des mentalités : « mue par des mouvements profonds et continus, elle ne connaît pas de rupture brusque ». Du XIIIème siècle on retiendra l’attitude à l’égard de la femme, l’appréciation de la positivité du travail et l’omniprésence de la religion.

temps sacréQu’est-ce que la Légende Dorée ? D’abord  le « best-seller » d’une époque où chaque livre est recopié à la main. De cet ouvrage, on recense encore aujourd’hui plus de mille copies ! Il fut écrit en 1262-1264 et comporte, à travers 178 chapitres, les notices de 153 saints, classés selon l’ordre chronologique de leur célébration dans le temps liturgique, de l’Avent (4 semaines avant Noël) à la fin novembre.

Pourquoi 153 ? Parce que, lors de la pêche miraculeuse, Pierre sortit de l’eau 153 gros poissons…La Légende Dorée fut compilée par Iacopo da Varazze, que nous appelons Jacques de Voragine, moine dominicain (ordre prêcheur), devenu évêque de Gènes, comme un ouvrage servant à la préparation des sermons par les prédicateurs.

L’essai de Jacques Le Goff est une merveilleuse explication de texte. C’est d’abord une défense et illustration de la compilation qui sait aussi devenir véritablement création.  Jacques de Voragine cite ses multiples sources, choisit celle qui lui semble la plus pertinente, même parmi les ouvrages non reconnus officiellement par l’Eglise – les évangiles apocryphes par exemple, considérés comme pourvoyeurs d’informations historiques.

La clé de l’immense succès de ce livre dès sa parution : un engouement comparé par Jacques Le Goff à celui des films d’aventure par l’efficacité des récits et de « faits divers » merveilleux qui entourent la destinée des saints. La personne du saint est propre à la religion chrétienne. Sa caractéristique est d’avoir été choisi par Dieu pour se manifester sur terre à sa place comme instrument ou intermédiaire, par des miracles, des vertus ou un comportement exceptionnellement religieux dans son existence terrestre. Je comprends aujourd’hui aussi l’immense succès des reliques, découvertes, morcelées, réparties, achetées, vendues, volées, et du pouvoir qui leur était attaché au point de déclencher la construction de sanctuaires magnifiques et de provoquer des pèlerinages d’une amplitude énorme.

stcipryenL’ouvrage de Jacques Le Goff est entièrement centré sur la place du temps : le temps tout entier doit être, à toute heure, consacré à la louange de Dieu. La Légende Dorée explique la finalité de la succession des manifestations et des fêtes de l’année et décrit à cette occasion la vie des saints. Une des vertus du temps est de pouvoir effacer un mauvais moment du passé en y superposant un bon moment pour l’avenir. Ce pourquoi on célèbre les saints non pas au jour de leur naissance – le plus souvent ignoré au Moyen-Âge – mais à celui de leur mort ou encore à celui de l’invention de leur corps ou de leurs reliques. Et c’est un jour de fête et non de tristesse. On souligne aussi la nécessité de célébrer la Toussaint, créée récemment - lors de l'écriture de la Légende dorée -  pour ne pas risquer d’oublier un seul des saints.

Ainsi le temps divin et le temps humain dialoguent dans un mouvement perpétuel qui est celui de la vie même du chrétien, saint ou non. A ce titre, la Légende dorée, « bestseller » absolu, a joué un rôle déterminant dans l'élaboration de la culture européenne, dont la conscience et la maîtrise du temps sont des éléments essentiels.

brancacciombreVoici donc un ouvrage savant mais facile à lire et relativement court, permettant d’appréhender la structuration du temps religieux à l’époque de la construction des cathédrales, et indispensable pour comprendre les grandes œuvres des peintres qui se sont directement inspirés de la Légende dorée….

J’ai ici en mémoire les extraordinaires fresques de la Chapelle Brancacci à Florence racontant la vie de Saint Pierre, par Masaccio et Masolino (à droite : Saint Pierre guérissant un malade par son ombre). Et un excellent antidote au livre d’Eric Stemmelin, La Religion des seigneurs.

A la recherche du temps sacré, Jacques de Voragine et la Légende dorée, par Jacques Le Goff, dans la collection "Pour l'histoire" chez PERRIN, 275p. 21€.

 

 

Posté par mpbernet à 10:45 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Inspiration

    Tu as raison de citer la Chapelle Brancacci de Florence, c´est bien là que tous les peintres italiens d´après viendront y apprendre les leçons de Masaccio et de Masolino, pour y puiser leur inspiration.

    Posté par claudie, 17 octobre 2011 à 13:24
  • Sali mami

    Posté par Camlle, 17 octobre 2011 à 21:40

Poster un commentaire