Bigmammy en ligne

09 novembre 2011

Ivo Livi, dit Montand, documentaire de Patrick Rotman

sorcières« Montand était un acteur de son époque. Il n'y a pas d'équivalent aujourd'hui. Il est né en 1921, création de l'URSS, et il est mort en 1991, à la chute de l'empire soviétique. L'histoire de Montand dans le XXe siècle est celle de millions de gens. » Ainsi s’exprime Patrick Rotman, son biographe, et l’auteur d’un émouvant et très politique documentaire diffusé hier soir sur France 2.

milliardaireA moi aussi, il manque. J’ai beaucoup de souvenirs attachés à sa mémoire de chanteur et d’acteur. Le documentaire est  remarquable, même par ses omissions. Par exemple, aucune allusion au film-événement « Le salaire de la peur » d’Henri-Georges Clouzot primé à Cannes en 1953. Mais peu importe. C’est surtout l’évocation souvent douloureuse d’un parcours familial et politique que de nombreux français ont aussi connu : l’exaltation des idées communistes, l’embrigadement quasi général de l’élite intellectuelle française autour de Sartre et de ses utopies, la découverte – tardive – des réalités du monde soviétique. Le courage de revenir sur des erreurs et de le proclamer.

Et puis le talent. Un homme hors du commun, d’une élégance absolue malgré ses origines des plus modestes, une éponge sachant tout assimiler – y compris un accent américain tout à fait acceptable - un bourreau de travail de chaque jour, une montagne de séduction auprès des femmes les plus belles du monde comme Marilyn…et, cependant sa fidélité à son épouse, Simone Signoret, malgré son autodestruction alcoolique. Les images « volées » de ses inlassables répétitions, le rappel de ses triomphes au Metropolitan Opera de New York ou au théâtre Tchaikovski de Moscou témoignent de sa popularité.

montand2Et puis ses complices, auteurs, paroliers, accompagnateurs et pygmalions : Edith Piaf, Jacques Prévert, Joseph Kosma, Francis Lemarque, Henri Crolla, Bob Castella, Serge Reggiani …un monde qui a bercé ma jeunesse. Il fut un temps où je connaissais par cœur toutes les chansons de Montand et de Charles Aznavour ….

Travailleur intense, séducteur infaillible, homme de doutes et de modestie, mais cabot  tout de même….oserais-je dire que Montand me fait aussi tellement penser à mon père ?

montandJean Mens

Un documentaire à voir et à revoir. Ce n’est pas si fréquent sur notre télévision soumise aux lois de l’audience souveraine !

Posté par Bigmammy à 10:14 - Lu et vu pour vous - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • je suis bien d'accord avec vous, c'était un remarquable documentaire, il y avait certainement des oublis... mais il était amusant à voir et également fort intéressant, on y apprenait beaucoup de choses et j'ai trouvé aussi que cet homme avait eu le courage de ses opinions et également de reconnaitre combien il avait pu être abusé par le communisme aveugle qui régnait en France à cette époque.

    Un bon documentaire est passé sur Histoire ou Arte il n'y a pas longtemps concernant justement cette époque de la guerre froide et du communisme en France. Etant un chouillat plus jeune et surtout pas française, je ne connaissais pas trop cette période.

    J'aime bien venir vous lire, j’apprends plein de choses...je vois de belles photos... un vrai plaisir merci.

    Posté par Geneviève, 09 novembre 2011 à 13:00
  • J'ai également beaucoup apprécié le documentaire de France 2.

    Posté par Binchy, 09 novembre 2011 à 15:15
  • Salut mamie alors Tintin il est bien?Si ta un mercredi on pourrais se faire un ciné

    Posté par Cam, 11 novembre 2011 à 11:09
  • machisme humide

    je n'ai pas pu voir ni enregistrer ce documentaire
    moi qui adore cette époque ou le populaire était classieux intense et fraternel où le quotidienpartagé avait le béguin de l'idéal que l'artiste incarnait avant le narcissisme de masse je souhaite acheter ou revoir ce document ,je chante Montand ,merci d'avance

    Posté par brutus, 11 novembre 2011 à 22:02

Poster un commentaire