Bigmammy en ligne

03 décembre 2011

Pourquoi le big bang des horaires à la SNCF ?

cadencementUne nouvelle grêve contre le big bang des horaires de la sncf ou cadencement* est annoncée en pleines vacances scolaires, mais pourquoi au juste ? J’essaye de comprendre.

Pourquoi modifier 85% des horaires ? On nous dit que c’est pour permettre de rénover les voies qui en ont bien besoin. Et qu’il y a trop de chantiers pour qu’on puisse les réaliser uniquement de nuit. Qu’il faut aussi « caser » le trafic supplémentaire généré par la création de nouvelles lignes (le TGV Rhin-Rhône va engendrer un trafic supplémentaire sur la gare de Lyon déjà saturée, entre autres.) Le grand patron de la sncf donne cette image : « on range plus de linge dans une valise quand il est bien plié que lorsqu’il est en boule. »

En fait, l’enchaînement est le suivant : le train, c’est aujourd’hui deux entités distinctes. Réseau Ferré de France et la SNCF. RFF est propriétaire des voies et du réseau, un patrimoine très endetté, et la SNCF qui assure l’exploitation commerciale. RFF a été autorisé à augmenter ses tarifs de péages pour financer ses investissements (5000 km de voies à remettre à niveau, permettant de faire circuler les trains à vitesse optimale, en toute sécurité). La SNCF répond en « rationalisant » ses passages c’est à dire en « optimisant » ses trains (traduction : on en supprime certains) pour qu’ils soient mieux remplis et en payant moins de péages. Comme le système est ultra complexe, un battement d’aile de papillon sur un point du territoire cause un mouvement général.  Naturellement, il y aura des usagers pour lesquels le changement d’horaire ne changera pas grand-chose, et d’autres pour lesquels le changement sera générateur de cataclysmes. Tant il est vrai que chacun de nous vit le moindre changement comme une véritable agression.

Comme à l’accoutumée, on n’entend que les usagers mécontents. Mais pourquoi ne nous dit-on pas quel est objectivement le pourcentage de trains qui partent plus tôt (ou plus tard) de plus d’une demi-heure, ou une heure ? Quelle est l’étendue du désastre ? Combien de personnes sont-elles réellement gênées ? Pourquoi ne publie-t-on pas ces chiffres ? Qu’est-ce que ça change pour le personnel roulant ?  Y-a-il des suppressions de postes, moins de primes ?

Evidemment, en ces périodes de crise, chacun réagit au quart de tour, et il faut reconnaître que la sncf a tout fait pour reculer ce cadencement. Pas de chance, il intervient en plein dans un moment de tension sociale extrême … Et que sa communication – très technique puisqu’il s’agit d’une culture d’ingénieurs – ne satisfait pas l’usager. Comme dit Anne Roumanoff : On ne nous dit pas tout !

Quand donc cessera-t-on de prendre les consommateurs pour des billes qu'on fait rouler sans qu'elles réagissent ?

*Le cadencement est un mode d'exploitation d'un réseau de transport en commun qui consiste à organiser la circulation des véhicules de manière répétitive tout au long de la journée. Par exemple toutes les heures ou toutes les deux heures, les mêmes trains desservant les mêmes arrêts se succèderont dans une gare donnée, à des intervalles de temps régulier et multiples ou sous-multiples de l'heure.(Wikipedia)

Posté par mpbernet à 09:09 - Coup de gueule - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    oui c'est bien vrai, on ne nous dit pas tout..en attendant, toujours des surprises désagréables pour les voyageurs surtout à l'approche des fêtes
    Par contre dans nos gares du rer E (sur mon secteur) un haut parleur ne cesse d'annoncer qu'il n'y aura pas de changement d'horaire des trains en décembre.??????mais le secteur "grandes lignes" c'est bien différent..
    Amitiés humides..

    Posté par poetalisa, 03 décembre 2011 à 09:58
  • Espérons que tout fonctionnera pour le mieux...

    Posté par Binchy, 04 décembre 2011 à 23:55

Poster un commentaire