Bigmammy en ligne

29 juin 2012

mon premier "plouf" ...

Dans cet océan de nouvelles inquiétantes, je me réjouis de certaines informations plus encourageantes.

premier bain juin 2012

D'abord, l'eau de la piscine est redevenue claire et chaude, et j'en ai profité hier, après moult précautions, pour m'y plonger délicieusement.

Ensuite, j'ai suivi avec intérêt le match de demi-finale Allemagne-Italie et j'ai vu de très beaux tirs au buts. Bravo au superbe Mario Balotelli, quel athlète ! Il a écopé d'un carton jaune pour avoir oté son maillot, dans l'euphorie de son tir dans la lucarne ... Mais nous, on en a bien profité : quelle plastique impeccable !

Une autre proposition intelligente émanant de l'ANDRH (association nationale des directeurs de ressources humaines) : remplacer les jours fériés fixés les lendemains de fêtes catholiques par autant de jours de congé à prendre à la carte pour satisfaire à des obligations d'autres confessions : respect de la diversité, dispersion des journées de travail et donc amélioration de la production nationale, respect de la laïcité qui n'est pas l'abolition de toute religion mais traitement équivalent de chacune. Dès ce matin, un porte-parole de l'Episcopat a dit son accord à une telle démarche. Ce serait bien que notre pays évolue sur un certain nombre de sujets de société.

Enfin, bravo à un autre Mario italien : je pense à Mario Monti, le chef du gouvernement qui a réussi, avec son homologue espagnol, à obtenir cette nuit à Bruxelles un accord européen qui peut contribuer à faciliter la solution du problème financier crucial qui nous menace tout comme l'Espagne et l'Italie.

Il y a des matins, comme ça, où des éclaircies nous font plaisir. Tout espoir n'est pas perdu dans notre vieille Europe

Posté par Bigmammy à 08:37 - Actualité - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • ouais...

    totalement d'accord avec toi, par ailleurs la photo est sublime...l'espoir et la joie doivent nous permettre à tous de retouvr la PECHE !
    bisoux

    Posté par farcata, 29 juin 2012 à 08:53
  • Lorsque j'étais cadre de santé , c'est ce que nous faisions selon leurs envies (religieuses ) certain(e)s posaient leurs fériés ou dimanches,.... le vendredi, le samedi, le dimanche; la tolérance existait encore et c'était simple

    Posté par Martine, 29 juin 2012 à 09:54
  • quelle chance de pouvoir plonger dans du bleu, du tiède !
    Jours fériés variables. Mais comment gérer les établissements (autres que ceux fonctionnant en continu) ouverts ou fermés selon la religion (préférence ?) des uns et des autres.
    Les écoles/lycées notamment ? Et mon patron/plombier au repos le lundi de Pâques et ses salariés préférant travailler (autre religion) quid des rendez-vous ?
    Pour le foot, Viva Italia !!!

    Posté par Manuela, 29 juin 2012 à 10:21
  • et BRAVO à la future "Laure MANAUDOU"....

    nous tenir au courant de vos exploits S V P -
    peut être que la gazette du Lot et Garonne sera prévenue..
    A VOTRE PROCHAIN BILLET...
    Amitiés d'une lectrice aphone depuis 2 mois (problème de thyroîde..nodules trop importants..)
    Finalement,après diverses consultations je devrais passer à l'opération..Je dois voir pour le 1er rendez vous le Professeur MENEGAUD à L'hopital de la SALPETRIERE - fin Juillet-(bonne réputation parait il)
    c'est pas la joie...comme chantait..je ne sais plus qui...-

    Posté par poetalisa, 29 juin 2012 à 13:59
  • Profitez bien de votre piscine!! Je crois que l'été est bien parti et dans le Var l'on étouffe!! "poetalisa" Je crois que c'était henri salvador!! ??????

    Posté par linlin, 29 juin 2012 à 14:27
  • à propos de l'Italie

    Chère Marie-Pierre,
    Si je concorde pleinement sur Balotteli, qui a le corps d’une statue, c’est plutot sur Mario Monti que j’aimerais nuancer, et plus précisément sur Elsa Fornero, son Ministre du travail.
    La politique qu’ils mènent conjointement voudrait viser la modernisation des conditions de travail en Italie, afin d’encourager les investissements et –entre autre - décourager la délocalisation des entreprises. Cependant, sur le plan du quotidien, la modification de l’article 18 de la constitution italienne ouvre la voie à des modalités de licenciement auparavant impossibles, et limite les possibilités de réintégration du licencié. Plus récemment, Fornero a déclaré au Wall Street Journal que le travail n’est pas un droit, mais une possibilité, soumise à des logiques plus articulées et relatives aux profits des entreprises et aux équilibres financiers jugés souhaitables pour le pays.
    A’ l’heure où en Italie la crise frappe violemment des nombreuses familles, où des quarantenaires perdent leur travail sans aucune possibilité d’en avoir un autre ou bien d’accéder à la pension (les « exodés » , affreux néologisme socio-économique), il faut s’interroger sur les relations de ces décisions à le reprise. L’on se demande comment programmer la politique économique nationale sur la base des déclaration de Fornero : partager les opportunités de travail et de rémunération afin que tous puissent accéder à un travail digne ne semble plus être la priorité.
    Amitiés italiennes,
    Zeila

    Posté par zeila, 29 juin 2012 à 19:29

Poster un commentaire