Bigmammy en ligne

12 juillet 2012

Saint-Avit Seigneur, juchée sur le mont Dauriac

P1060765

Tout près de son abbaye-soeur de Cadouin, et de la bastide de Beaumont, une autre abbatiale fortifiée attire les regards : Saint Avit Seigneur.

Etape sur la voie de la Dordogne des Chemins de Saint Jacques après Rocamadour et Cadouin, l’église a également été classée au Patrimoine de l’UNESCO en 1998. Vaste (51m sur 23), elle est encore plus belle que sa contemporaine – elle fut construite aussi fin XIème et début XIIème siècle – car elle est beaucoup plus claire, et a conservé une partie de ses fresques polychromes de draperies en trompe-l’œil. Ses piliers massifs laissent à penser que sa voûte à trois travées était composée de coupoles à la manière byzantine.

P1060771

La légende parle de son fondateur, Avitius Senior, qui fut un jeune noble enrôlé de force dans l’armée des Wisigoths pour aller combattre Clovis roi des Francs.

P1060772

Fait prisonnier à la bataille de Vouillé en 507, il se convertit au christianisme. Après sa libération il décide de se retirer en ermite dans la forêt. Il fait halte auprès d’une fontaine, face à un promontoire où se dresse un temple païen. Avitius récite une prière, fait un signe de croix et le temple s’effondre. Des moines ne tardent pas à venir s’établir près de la grotte où il vécut – il meurt en 570 – et où est bientôt édifié un oratoire, puis une église primitive, Notre Dame du Val, dont l’autel sert vraisemblablement de bénitier à l’édifice actuel. Cette première église est détruite par les Normands au Xème siècle. Les moines s'établissent un peu plus loin, au sommet du mont Dauriac dominant la vallée.

P1060775

P1060777

La nouvelle église abbatiale romane, construite par les chanoines augustiniens,  relève de Saint Sernin de Toulouse. En 1120, sept chanoines y vivent, en 1295, 27. Le chapitre sera supprimé en 1695.

Aujourd’hui subsistent la belle église fortifiée, ainsi que les ruines du cloître et des bâtiments conventuels. On distingue à peine les ouvertures de la salle capitulaire … Le village est plein de charme, d’un calme serein propice au recueillement. Une très belle construction, l’ancien presbytère du XVIIème siècle, à galerie à colonnes sur un soubassement plus ancien, sert aujourd’hui de lieu d’expositions temporaires. Derrière l’église, de belles maisons Renaissance dont une portant un beau cadra solaire.

Encore un lieu à découvrir, une nouvelle richesse de cette région !

P1060767

P1060769

P1060778

P1060774

 

Posté par Bigmammy à 14:00 - Voyages - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Tes photos sont SUPERBES ! Je reviens plus tard lire l'article.
    Bisous.

    Posté par Binchy, 12 juillet 2012 à 14:43

Poster un commentaire