Bigmammy en ligne

27 juillet 2012

Danger : baïnes !

074

Depuis le début des vacances, sept personnes se sont noyées le long de la côte aquitaine ...

Trois seulement durant la semaine dont un père de 44 ans et son fils de 10 ans. Dans un paysage de rêve, par un ciel sans nuages et une mer calme … Comment expliquer cette hécatombe ?

Par le phénomène bien connu des aquitains, celui des redoutables baïnes  (prononcer ba - hi - ne) …. et malgré un effort d'information très important mais complètement ignoré des visiteurs.

Le danger est plus qu'insidieux : c'est celui d'une zone d'eau très calme, chaude et donc très tentante, protégée des vagues de l'océan par un banc de sable. Le dénivelé peut être sensible, avec un fond de baïne à 2 ou 3 mètres sous le sommet du banc de sable.

aquitaine

Le péril s'installe sur la moitié du cycle de la marée, à savoir les trois dernières heures du descendant et les trois premières du montant. Dans ces instants-là, les vagues déferlent par-dessus le banc de sable et remplissent la baïne. Celle-ci se vide épisodiquement par son unique chenal, profond et étroit. Un fort courant latéral naît alors dans la baïne et emprunte ce chenal en s'incurvant vers le large.

Deux catégories de baigneurs s'y retrouvent piégés. Ceux qui barbotent dans la baïne et ceux qui nagent en fond de baignade, sur la trajectoire des masses d'eau qui sont expulsées par le chenal. On peut alors assister à de terribles noyades collectives.

baïne

La force du courant explique les dégâts. « Pour une houle modeste de 1 mètre, on peut avoir un courant d'arrachement de 1 mètre par seconde vers le large. Ce courant peut faire sentir ses effets jusqu'à plusieurs centaines de mètres du rivage », détaille un spécialiste.

1 mètre par seconde voire plus, c'est celui d'une rivière. Un courant contre lequel il est illusoire de lutter. Ceux qui s'y essaient s'épuisent, paniquent et parfois se noient.

Il semble que le seul remède soit de se laisser flotter hors de la baïne, sans chercher à nager contre le courant, jusqu'à ce que la mer, au large, ramène le baigneur à la côte. Mais on peut imaginer la panique des baigneurs arrachés comme des brindilles à leur barbotage délicieux ...

Alors, si vous venez passer vos vacances le long de la côte, prenez garde aux trompeuses baïnes ....

 

 

Posté par Bigmammy à 08:42 - Actualité - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • les plages ...

    du Nord sont également très dangereuses ... Finalement, la mer demande de prendre quelques précautions partout où il y a des marées.
    Alors ? cet ordi ? tu progresses dans la récupération de tes données et l'installation de tout ce dont tu as besoin ? courage, après tu verras que, tous comptes faits, ce nouvel ordi est encore mieux que l'autre. Bon week-end, je pars quelques jours en Baie de Somme, comme d'habitude.

    Posté par mamiemo, 27 juillet 2012 à 09:01
  • Pour avoir habité 4 ans en région Bordelaise , nous connaissons bien "les baines"!! De ce fait, nous étions en permanence à coté de nos jeunes enfants à l'époque et tout au bord de l'eau!

    Posté par linlin, 27 juillet 2012 à 09:35
  • Merci pour ces infos très explicites !

    Posté par Lucie, 27 juillet 2012 à 13:21
  • J'ai failli moi- même m'y noyer, étant enfant.
    Mon père m'a sauvée, et ranimée in extremis ...

    Posté par Marie-Laure, 27 juillet 2012 à 14:06
  • Il faut en principe ne pas lutter mais se laisser porter par la baïne. C'est ainsi qu'un des mes collègues s'est retrouvé sur une autre plage, à quelques kilomètres de la plage d'où il avait été emporté, ayant perdu dans l'affaire son maillot de bain, mais il était vivant!

    Posté par M&M, 27 juillet 2012 à 20:27
  • J'imagine... C'est bien d'en parler ici Marie-Pierre.
    Je te souhaite un très bel après-midi.

    Posté par Binchy, 13 août 2012 à 15:09

Poster un commentaire