Bigmammy en ligne

23 novembre 2012

L'enfance de Jésus, par Joseph Ratzinger - Benoît XVI

Critiquer un livre émanant du pape, vous n’y pensez pas ! Mais là, il s’agit de l’œuvre du théologien Joseph Ratzinger dont il s’agit, et il nous parle comme le ferait un professeur chargé de faire de la vulgarisation et non pas un souverain du haut de la sedia gestatoria ..

enfance jesus

Un opuscule court et relativement limpide, bourré de références émanant essentiellement d’auteurs allemands et français (oh, surprise !), qui éclaire sur un certain nombre de symboles dont la signification et les correspondances bibliques nous échappent, à nous pauvres ignorants.

Le livre reprend pas à pas les épisodes de l’enfance du Christ relatés par Matthieu et Luc dans leurs Evangiles. Depuis sa généalogie à partir d’Adam jusqu’à la scène où l’on retrouve Jésus, à 12 ans, discutant au milieu des docteurs dans le Temple de Jérusalem.

On y fait des découvertes, comme l’insertion (Evangile de Matthieu), au sein de la généalogie de Jésus, de quatre femmes avant Marie sa mère : Tamar, Rahab, Ruth et la femme d’Urie. Et ces femmes sont des païennes ! Et aussi l’année réelle de la naissance de Jésus, qui devrait se placer en -6/-7 … d’après la conjonction astrale des planètes Jupiter et Saturne au moment de l’apparition de l’étoile conduisant les rois mages vers l’enfant nouveau-né.

Car au-delà de la question « Jésus fut-il un personnage historique ou un héros mythique ? », les historiens ont depuis longtemps tranché. Ce que nous dit Joseph Ratzinger est que l’Evangile montre par le récit qu’ainsi s’accomplit l’Ecriture : l’évangéliste Matthieu fournit pour tous les événements essentiels de l’enfance de Jésus une « preuve par l’Ecriture », celle de l’Ancien Testament.  Il rend ainsi évident que les paroles de l’Ecriture ont attendu les événements, les ont préparés de l’intérieur.

On comprend mieux les coïncidences et  les correspondances entre l’annonce faite à Marie de la naissance de Jésus comme celles faites précédemment de la naissance d’Isaac, Samuel, Jean-Baptiste. La promesse d’un enfant à des parents stériles signifie qu’à Dieu, rien n’est impossible. Car ces deux points : l’enfantement virginal et la résurrection réelle du tombeau sont les pierres de touche de la foi chrétienne. Si Dieu n’a pas pouvoir sur la matière, alors il n’est pas Dieu.

Bref, on suit ou on ne suit pas. Mais, ouf, Benoît XVI proclame sa conviction : dans cette enfance de Jésus, il s’agit bien d’événements historiques, dont la signification a été théologiquement interprétée. Et il n’est pas inutile d’avoir sous la main l’explication de quelques symboles : les Rois Mages qui représentent les trois continents connus et signifient que dans le royaume de Jésus n’existe aucune distinction de race ni de provenance, la présence du bœuf et de l’âne auprès du petit Jésus dans sa mangeoire : ils symbolisent l’humanité sans intelligence qui va arriver à la connaissance, grâce à l’humble et pauvre apparition de Dieu dans une étable qui apprendra à tous à voir.

Selon le père Federico Lombardi, porte-parole du Saint Siège, "tout un chacun est libre de contredire" ce livre que Joseph Ratzinger n'a pas écrit en tant que pape mais comme théologien. Chacun donc y puisera aussi les réponses qu'il veut aux questions quotidiennes de sa vie de croyant.

Mais voilà aussi un livre grâce auquel, à l’approche de Noël, nous pourrons expliquer à nos petits-enfants la signification de la crèche ! Car naturellement, ils posent des questions, ces petits !

 

L’enfance de Jésus, par Joseph Ratzinger-Benoît XVI, édité chez Flammarion, 190 p., 15 €.

Posté par Bigmammy à 09:45 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • ça donne très envie de se plonger dedans ! parfait pour commencer le mois de l'avent ...

    Posté par chic choc charme, 23 novembre 2012 à 19:04
  • Je vais te le piquer !

    Posté par Flo, 24 novembre 2012 à 10:26

Poster un commentaire