Bigmammy en ligne

31 janvier 2013

Hypocrisie et compagnie

 

Quelle hypocrisie !

Alors voilà : on découvre quarante-cinq ans après sa légalisation en 1967 que la pilule contraceptive, comme tout médicament, a des effets secondaires … Allons donc !

pilulescontraceptives

Laissez-moi vous apporter un modeste témoignage : je me suis mariée en octobre 1967 et, à 21 ans, nous ne voulions pas avoir un enfant tout de suite. Quelques semaines avant notre mariage, je me suis fait prescrire la pilule …. Une nouveauté extraordinaire en France, forcément de type « première génération ». Je me demande encore comment cela a été possible puisque la loi Neuwirth date de décembre. Mon médecin m’a fait faire des examens et m’a prévenue d’éventuels effets secondaires. Mais j’étais jeune et en pleine santé. Sauf qu’au mois d’avril suivant, j’ai contracté une tuberculose pulmonaire grave. Repos absolu pendant plusieurs semaines et, en juillet : patatras : une phlébite !

On me déclare alors que c’est l’effet combiné de la pilule et du repos allongée. Fin de l’épisode. J’ai donc rayé la pilule des méthodes contraceptives désormais à ma disposition, et pour toute ma vie, et fus ainsi obligée, avant chaque voyage en avion, de porter des bas de contention, et de me faire injecter un anticoagulant chaque fois que ma mobilité devait se réduire, pour éviter toute récidive.

Tout ça pour dire que les effets obturants de l'apport d'oestrogènes sont bien connus depuis le début ...

Aujourd’hui, 80% des femmes de France prennent la pilule. On leur dit qu’il y a des risques dans les premiers mois du traitement, qu’il faudrait arrêter la cigarette, qu’il faut surveiller … Qui s’en soucie ? Les médecins prescrivent à tour de bras pour répondre à la demande de leurs patients leur réclamant tel ou tel médicament. « Docteur, donnez-moi quelque chose pour dormir, pour moins manger, pour maigrir, pour ne pas tomber enceinte ». Rappelez-moi quel est le pourcentage de dermatologues responsables de la prescription de Diane 35 pour traiter l’acné ? Moins de 15% ?

Mais tout le monde le sait, depuis très longtemps, et tout le monde laisse faire. Je rêve !

C’est comme cette malencontreuse circulaire sur l’octroi d’un certificat de nationalité française aux enfants nés à l’étranger d’une mère porteuse. La Droite crie au scandale. Pourtant, ces enfants – que l’on ne saurait qualifier de pauvres étant donné ce que représente un tel investissement pour leurs parents – ils n’ont pas demandé à naître. On leur refusait jusqu’ici une existence légale dans le pays de leur père ? Allons, allons, cet état de fait ne pouvait plus durer ! Là, je suis 100% pour. Que connaît-on des affres des familles où la maman ne peut porter son enfant ?

Que la pratique d’une gestation pour autrui soit strictement encadrée ne me choquerait pas : dans la cadre d’une famille on donne bien un rein, pourquoi pas ne porterait-on pas un enfant pour le compte d’une sœur, d’une belle-sœur ? A la condition qu’à la naissance, la mère porteuse puisse aussi être délivrée de sa promesse et conserver l’enfant et que les conditions de défraiement ne puissent en faire un business. Mais là, je vais en choquer plus d’un, je le sais.

On m’objectera que cette procédure aboutit à autoriser une pratique aujourd’hui illégale en France - quoique permise en Belgique, en Grèce et en Pologne, pour ne pas parler de la Californie - à des couples très fortunés – mais que sait-on des frais, des souffrances et des risques encourus par de futures mamans bombardées d’hormones dans le cadre tout à fait légal d’une FIV  ?

Tout ça n’est qu’hypocrisie et compagnie, mais au moins tout le monde en parle. C’est la vertu du débat public …

Posté par mpbernet à 11:01 - Coup de gueule - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Pilule ..

    J'apporte mon témoignage ...J'ai pris aussi la pilule que j'ai arrêté de prendre au bout de quelques mois et pour cause : A.V.C. (amnésie verbale + petie paralysie ) et pourtant toutes les analyses faites auparavant avaient été bonnes ..Mon médecin m'a dit que l'on savait qu'il y avait des risques mais comme cela ne concernait que quelques cas , on n'allait pas priver toute une population de cette contraception ..Dans la région Rhöne -Alpes , on avait signalé" seulement " 7 cas ..O.K. mais quand cela vous tombe dessus , on voit les choses différemment ..Toutefois , j'ai eu de la chance , je me suis rétablie sans séquelles .

    Posté par maroussia, 31 janvier 2013 à 12:02
  • Pourquoi les journalistes parlent-ils de façon si affirmative de la suppression du remboursement des pilules de 3° génération? Je ne comprends pas.
    Des pilules comme Mélodia ou Méliane, entre parenthèses très chères, n'ont jamais été remboursées, au moins jusqu'en 2010 !
    Si elles le sont c'est au plus depuis trois ans.

    Pour vérifier j'ai consulté la fiche de Méliane sur internet, mise à jour du 20 novembre 2012, il est bien précisé en caractère gras "non remboursé"! Bon, les fiches sont-elles réellement mises à jour, c'est une autre question. Peut-être aussi ai-je mal cherché.
    Mais les journalistes ont-ils vraiment vérifié?

    La presse oublie aussi de préciser que ces pilules controversées sont dans certains cas la pilule qui convient et qui réduit les effets indésirables, notamment l'élévation anormale du taux de cholestérol, que subissent certaines femmes quand elles prennent des pilules de 2° génération.
    La presse oublie de dire aussi que pour certaines femmes la pilule est la seule contraception vraiment efficace possible.

    Comme vous dites, la pilule n'est pas un produit anodin, Il suffit de lire la notice pour le constater.
    C'est un médicament.Tous les médicaments efficaces ont des effets secondaires. Leur prise doit être faite sous la surveillance d'un médecin compétent et la patiente doit coopérer.

    Plus généralement, toute personne qui prend un médicament doit accepter certaines contraintes liées à la prise du médicament en question, ne plus fumer par exemple, supprimer le sel quand on prend de la cortisone,etc.
    Il faudrait aussi qu'un médicament ne soit prescrit que s'il y a un réel bénéfice pour la santé du patient et non pas pour son confort personnel.

    Il n'empêche que c'est dramatique, quand on a le malheur de faire partie de ces quelques dizaines patients sur des milliers qui voient leur vie fauchée par le médicament qui devait leur apporter la guérison.....

    Marie

    Posté par marie, 31 janvier 2013 à 12:03
  • J'apporte ma petite pierre à l'édifice de celle qui "rigole". j'ai fait un AIT (AVC sans séquelles et fugace) à 41 ans il y a 4 ans à cause de Mélodia!!! Arret immédiat. Mais cela est connu et inscrit dans la notice: risques AVC ou embollie!!!Qui a vraiment lu la notice et qui a fait confiance au médecin qui vous dit qu'en lisant une notice on ne prendrait jamais un médicament??? Moi la première!!! C'est en effet hypocrites de crier au scandal maintenant.

    Posté par florence, 31 janvier 2013 à 12:44
  • Attention aux traitements hormonaux

    Je lis en ce moment le livre du professeur Joyeux 'Femmes si vous saviez, des hormones de la puberté à la ménopause' . Les traitements hormonaux de la puberté à la ménopause comportent des risques. On parle de la pilule, mais il y a également le traitement hormonal substitutif.

    Posté par M&M, 31 janvier 2013 à 13:27
  • J'applaudis des 2 mains BIGMAMMY....parce que les personnes de votre génération ne comprennent pas toutes la gestation pour autrui et le besoin de certaines femmes d'avoir un enfant,d'être maman alors qu'elles n'ont plus d'uterus ou d'autres pbs....Pour ma part,je me sens concernée par tout ce qui se dit dernièrement ds les médias ...J'ai pris diane 35 pdt 10 ans,j'ai suivi une PMA lourde et sans résultat...malgré 5 inseminations et 5FIV...et prenant conscience des risques pour ma santé j'en ai parlé au medecin spécialiste qui me suivait ...il m'a dit que je risquais plus de me faire écraser par une voiture en sortant de son cabinet que d'avoir des pbs de santé liés à mes traitements !Sceptiques,nous avons décidé de stopper les traitements et nous nous sommes tournés vers l'adoption...formidable histoire d'amour qui dure depuis déjà 7 ans avec notre petite fille originaire de CHINE....mais si l'adoption s'était avérée aussi compliquée aujd qu'il y a 7 ans (c'est de pire en pire au niveau des délais et de l'état de santé des enfants proposés à l'adoption à l'ionternational....je ne parle mêm pas d'adopter un enfant né en FRANCE c'est quasi impossible !)nous aurions peut être songé à la GPA ....et je comprends les femmes en souffrance qui se tourne vers cette solution ..certes discutable ...mais peut on discuter à une femme son désir profond (besoin pour ma part !) d'être mère !

    Il n'y a en effet que les hypocrites ou les gens peu concernés pour juger....

    Bonne soirée MYLENE maman comblée de LUDINE de CHINE

    Posté par mymy, 31 janvier 2013 à 20:26
  • Je suis du même avis

    Une contraception depuis 1970 (mais aussi pour un gros problàme gynéco) et une phlébite lors d'une intervention en 1973...

    La pilule ce n'est pas un cachet-bonbon de confort; c'est un médicament & il faut savoir évaluer les risques..

    Pour les FIV, je connais une commercante qui en ai morte car à 42 ans elle s'est aperçue qu'elle n'avait pas eu le temps de faire le BB que son couple désirait...

    Posté par Martine, 01 février 2013 à 02:13

Poster un commentaire