Bigmammy en ligne

11 février 2013

Viande de cheval, chacun se renvoit la boulette !

laasagne

Contrairement à beaucoup de personnes, je n'ai jamais mangé de cheval, du moins en connaissance de cause. Je suis donc bien incapable de déceler son goût particulier, s'il en a un. On dit pourtant que c'est une viande infiniment moins grasse que la viande de boeuf et donc, qui me serait bénéfique ... Mais c'est psychologique, comme pour les Britanniques, je ne pourrais pas davantage manger du chien.

Alors, comme tout un chacun, je suis allée vérifier dans mon congélateur si par hasard ne restait pas une barquette de lasagnes ou de tomates farcies ... Des lasagnes, oui, mais aux légumes. Ouf !

Il y a bien longtemps que je ne me fie plus à certains labels comme ceux de la culture Bio par exemple. Pourquoi payer plus cher alors que les ciruits de production passent par de multiples intermédiaires incontrôlés qui font circuler les éléments autour des pays de l'Union Européenne - tout comme les articles textiles - Sauf à acheter chez un producteur local conscient de sa responsabilité sociale ?

Le bio n'est pas meilleur, il représente un surcoût de fabrication que paye consciemment le consommateur. Mais effectivement, s'il y a tromperie sur la marchandise, le consommateur est victime d'une inadmissible escroquerie.

Pour la viande de cheval, pas de risque sanitaire. Si la chaîne du froid est respectée. On nous a assez rebattu les oreilles quant aux précautions à prendre lors de l'achat de biftecks fraîchement hâché. Et nous pouvons nous procurer en super-marché sous forme fraîche ou surgelée des produits susceptibes d'être conservés un certain temps au frigo et au congélateur : tellement pratique pour une maman qui travaille ! Et, je dois le dire pour consommer de temps en temps de la viande Charal, pas mauvais du tout !

Alors, sanctionnons de façon totalement dissuasive ceux qui, à un moment de la chaîne, ont sciemment substitué une matière première nettement moins onéreuse à celle à laquelle s'attendait le consommateur final et se sont ainsi fait des marges considérables sur un produit de consommation courante. Des sanctions financières à la hauteur des profits illicites réalisés, sur combien d'années au juste ....?

"Nous avons plus de 25 abattoirs autorisés à produire de la viande de cheval mais aussi à l’exporter en union européenne. La viande a des documents qui certifient son origine mais aussi un tampon officiel au moment où elle quitte l’abattoir. Mais nous ne pouvons pas savoir ce qu’il se passe une fois que la viande est acheminée à l’export" précisent ainsi les autorités roumaines.

Mouais .... Pour moi, pourtant européenne convaincue, l'élargissement à certains pays pour lesquels nous, Européens, éprouvions de la culpabilité à les avoir laissés si longtemps sous la férule communiste, fut une regrettable erreur ! Ils n'étaient pas prêts, ils ne le sont pas encore ....

Et j'ai bien du mal à croire qu'à un moment donné du circuit des steaks hâchés, le mixage diabolique ne soit pas conscient !

Posté par mpbernet à 09:53 - Coup de gueule - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • dans quels estomacs finit le cheval

    et en connaissance de cause ?
    Je n'ai jamais vu afficher de cheval dans les menus en France, au contraire de l'Italie (Vérone notamment) et en Suisse (Orbe, Vaud) !
    Ces 25 abattoirs exportent, dans quels circuits de grossistes et pour quelle finalité ???

    Face à la crise des subprimes, j'aimais bien l'image que j'avais créée de produits financiers avariés mêlés à d'autres plus honnêtes et présentés finalement comme attrayants et je faisais le parallèle avec un traiteur dont le plat savoureux cacherait des ingrédients pas très clairs.... Nous sommes donc face à une crise de subprimes culinaires

    Posté par manuela, 11 février 2013 à 10:20
  • Madame, je lis avec interet vos articles....
    La viande hachée de cheval est plus "fragile" en fait....
    Moi je me pose une question, les surgelés ont été retirés de la vente mais que vont ils en faire ?
    les jeter ? les donner à des associations ?
    La question qui se pose tout de même est : que mangeons nous réellement ? entre les engrais, les pesticides, les antibio, les "farines".....
    Maintenant, quand vous constater qu' en france vous avez X intermédiaires juste pour la préparation d' un plat, il y a tout de même de quoi se poser des questions ....
    qui a la responsabilité ? qui fait beaucoup de bénéfices ?
    Etrange aussi tout de même que ce soit en Angleterre qu' on est remarqué le problème....depuis un an, il n' y a pas de contrôle en france ?
    Préférer Manger bio ou plutôt "raisonné", se cuisiner des petits plats avec des produits locaux et de saison (locavore).... cela certes, prend plus de temps !

    Posté par Caroline, 11 février 2013 à 10:23
  • J'ai la chance d'habiter suffisamment loin de la ville et de pouvoir me fournir en produits frais, bio et locaux... Je fais partie d'une AMAP qui se situe à 300 mètres de chez moi, chaque semaine, j'ai un magnifique panier de légumes frais et de saison !
    2 fois par an, j'achète ma viande à un producteur bio de Saône et Loire, dans lequel j'ai entièrement confiance. Encore une fois, cela nécessite d'avoir de la place pour un grand congélateur et me prend pas mal de temps (je travaille au 4/5 et j'ai 3 enfants).
    Je regarde l'émission Capital depuis ses débuts et j'ai toujours été effrayée par les dérives de l'industrie agro-alimentaire que cette émission présente depuis plus de 20 ans... C'est à cause de cela que j'ai toujours boycottés les plats tout préparés et les différents scandales de ces dernières années m'ont toujours confortés dans ce choix !
    J'ai cependant bien conscience que les familles qui habitent en ville avec des parents qui rentrent tard tous les soirs n'ont pas ce luxe, c'est bien dommage que l'industrie agro-alimentaire ne soit pas fiable !
    Je partage votre point de vue sur le bio, quand il est industrialisé, il n'a aucun intérêt autre que celui d'enrichir ceux qui le commercialisent, encore une fois quel dommage...

    Posté par Nocléa, 11 février 2013 à 10:32
  • Un grand ménage est nécessaire

    Jamais acheté, je n'aime que **mon **hachis à base de mes restes ou mes lasagnes au saumon, j'ai appris que le saumon dans les plats cuisinés étaient des restes (tête & queue décortiquées) de saumon norvégien expédiés en Chine et revenus en Europe......Findus est un gros groupe financier .....Une remise à plat serait nécessaire dans ce marché florissant...

    Posté par Martine, 11 février 2013 à 10:56
  • Quand je vois la filière viande française qui souffre, pourquoi aller acheter n'importe quoi ailleurs au nom du profit. Voilà ces entreprises sont bien punies de leur envie de gagner des euros coute que coute!!! Il semble que ce soit Findus qui ait découvert la fraude en pratiquant une analyse génétique aléatoire (enfin c'est ce qu'ils disant)!!

    Posté par florence, 11 février 2013 à 12:47
  • Je me pose la meme question que " Caroline" . Que vont t-il faire de toutes ces plats ?? Jespère qu'une émission comme capital ou zone interdite , feront un reportage sur tout ce gaspillage , alors que les associations comme les retos du coeur sont en danger à cause d'une baisse des subventions!!

    Posté par linlin, 11 février 2013 à 13:21
  • Dans mes jeunes années, sur les conseils de notre médecin de famille, j'ai mangé de la viande de cheval. Cela a vraiment un goût particulier... Oh, je n'en ai pas mangé longtemps et ne risquerais pas d'en consommer aujourd'hui..
    Il vaut mieux éviter de consommer les plats industriels. On nous le dit assez...
    Encore une fois, je regrette le temps "d'avant" le temps où l'on consommait les produits de son jardin, de sa ferme... Une autre époque bien évidemment... A jamais révolue !

    Posté par Binchy, 11 février 2013 à 17:44
  • Je me souviens que ma mamie achetait des steaks de cheval tous les jeudis au boucher ambulant. Avec des frites, on se régalait. On sait bien pourtant que les plats tout prêts ne sont pas bons (conservateurs, gras, sel etc). Je ne suis pas trop d'accord quand on utilise l'excuse des parents qui travaillent tard etc. Quand nous bossions tous les 2 avec mon mari on s'assurait que le weekend on préparait nous-mêmes nos repas du soir pour la semaine, puis congélateur. Ainsi nous avions des repas sains et prêts très vite le soir. Fausse excuse. Par contre là où ça me gêne vraiment c'est que maintenant on peut s'interroger sur la qualité de tout ce que l'on peut trouver en magasin... On va devoir revenir à l'auto-suffisance bientôt ! Je suis bien d'accord aussi avec votre opinion sur les produits Bio, à mon avis de nos jours à part faire pousser nos propres légumes et nourrir notre propre vache on ne peut pas contrôler toute la chaîne.

    Posté par Neko, 12 février 2013 à 03:44
  • Personne pour applaudir à la trouvaille de votre titre ? Moi oui !

    Si vous avez envie de savoir pourquoi et depuis quand on mange de la viande chevaline en France, la réponse est sur Les Petites Mains !

    Posté par Popeline, 12 février 2013 à 17:50
  • Je viens d'entendre que la Roumanie cherche à mettre fin à l'hippotraction dans les campagnes qui donnerait une image dépassée du pays.... d'où convergence de pauvres canassons vers les abattoirs, les paysans réagissant avant que la valeur de leurs bêtes soit totalement nulle... !

    Posté par manuela, 12 février 2013 à 20:47

Poster un commentaire