Bigmammy en ligne

08 avril 2013

Les métiers d'art au Palais de Tokyo

affichemetiersdart

Je l'avoue, je n'étais pas entrée dans ce musée depuis sa "rénovation" ... La promesse d'une mise en scène du meilleur de l'artisanat dans le cadre des journées européennes des métiers d'art m'y a entraînée.

Las, si je n'étais pas surprise du décor pour le moins minimaliste du lieu, je fus un peu déçue de la "mise en scène", justement. Non que les artistes - car il s'agit véritablement d'artistes dans leur domaine d'élection - n'aient pas été judicieusement choisis. Mais j'espérais les voir à l'oeuvre en chair et en os. Leurs objets sont là pour eux, sous cloche : autant de chefs-d'oeuvre exposés, en toute modernité, et en dialogue permanent entre la technique, le design, l'architecture, les arts plastiques.

 

 

avrilàparis 015

Parfois dans des domaines très étroits cependant comme ce délicat rafraîchissoir à caviar et ses cuillerons en nacre : pas de quoi susciter chez les jeunes des vocations, à mon humble avis.

Mais cela n'empêche pas d'admirer : Pietro Seminelli, créateur textile et ses plissés merveilleux qui évoquent les toiles de Soulages, Roland Daraspe et ses pièces d'orfèvrerie martelée étonnantes, Jéremie Wintrebert le verrier, Alice Riehl la céramiste, François Da Ros le typographe au plomb mobile ... entre autres.

avrilàparis 017avrilàparis 019

avrilàparis 020

avrilàparis 022avrilàparis 027

 

Un petit tour parmi des objets d'exception créés par des artistes singuliers, d'un milieu très "branché", réservé à l'élite ... une excellence française, une aristocratie de l'objet.

Et, quelque mètres plus loin sur l'avenue de New York, une autre découverte au Mona Bismarck American Center ... mais je vous en reparlerai demain ....

 

 

 

Posté par Bigmammy à 07:51 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • franchissement

    merci de nous montrer ces objets uniques, pièces d'art à la facture sophistiquée.
    Et je devine que plus bas, sur le quai, vous êtes tombée sur des merveilles d'art populaire (quoique, les pièces exposées ne sont pas ordinaires), témoins d'une époque où l'industrie ménagère était vivace et savait produire du beau avec très peu (sauf des heures et des heures de travail...).
    Je suis amoureuse de ces humbles objets, parvenus jusqu'à nous.

    Posté par manuela, 08 avril 2013 à 09:49

Poster un commentaire