Bigmammy en ligne

10 avril 2013

Murano, fragile au musée Maillol

Admirons les chefs-d’œuvre de la verrerie, de la Renaissance à nos jours

IMG_1653IMG_1654

IMG_1655murano2

 

Loin des clichés que nous avons tous en tête après l’incontournable excursion dans l’île de Murano et ses boutiques à touristes, voici une rétrospective claire (comme du verre) de la production des grandes verreries Vénitiennes  : une sélection parmi les plus beaux objets réalisés pour les grandes familles et les cours européennes de la Renaissance - les familles Este, Gonzague, Médicis ... - les fantaisies baroques et les créations du XVIIIème siècle, les pièces Art déco des années 1920 et du modernisme des années 1950, jusqu'aux œuvres contemporaines de "Studio Glass", mouvement d'artistes qui ont choisi d'utiliser le verre comme unique moyen d'expression.

 

IMG_1658

IMG_1659

murano1

Un secret industriel qui fut longtemps gardé à Venise, comme la porcelaine à Meissen, mais qui essaima par fuite des cerveaux ... ! Les vénitiens l’ont reçu en héritage de Byzance et du monde islamique. Le centre de production de Murano supplante bientôt celui du Levant et domine le marché européen, maîtrisant les techniques les plus avancées : peinture à l’émail, verre décoloré, gravure à la pointe de diamant …

Angelo Barovier (1405 – 1460) invente le cristal vénitien, le lattimo ou verre blanc opaque et le calcédoine. Les miniaturistes les plus habiles décorent à l’émail des pièces aux formes élancées que les riches familles s’arrachent.. . Au XVIIème siècle, on invente selon la nouvelle esthétique baroque, on crée l’aventurine qui miroite de paillettes de cuivre et flatte la clientèle bourgeoise … Après un certain déclin dû à la montée en puissance des verreries de Bohème, Venise attire de nouveau les touristes fortunés. L’Art Nouveau lui donne un nouveau souffle et les créateurs connaissent dans les années 20 une période euphorique.

vaseVéronèse

lettino

variationsJ'ai particulièrement aimé la reproduction revisitée du vase de Veronèse et ses variations modernes (à gauche) ainsi que ce lattimo de la Renaissance, blanc comme de l'ivoire eet si finement décoré ....

Voilà en tous cas une bien intéressante confrontation de l’art verrier à travers les siècles, une nouvelle image du verre de Murano. Une question sans réponse : comment ces pièces ont-elles pu traverser les siècles dans leur infinie fragilité, sans être brisées ?

 

 

 

 

 

 

veronesevase

 

 

 

 

 

 

 

Musée Maillol - Fondation Dina Vierny 61, rue de Grenelle 75007 Paris Jusqu’au 28 juillet 2013, tous les jours de 10h30 à 19h, 11€.

 

Posté par Bigmammy à 11:18 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire