Bigmammy en ligne

04 mai 2013

Rendez-vous passage d'Enfer, polar historique de Claude Izner

passage d'enfer

Pour moi qui suis actuellement en plein « trip » Art Nouveau, une nouvelle aventure de Victor Legris dans le Paris de l’année 1895 est toujours la bienvenue. Ce n’est pourtant pas la meilleure livraison de la série des Claude Izner, cette septième du genre.

On nage ici dans une série de meurtres qui répondent à l’élimination de tous les membres d’une confrérie au nom ridicule, animée par deux fondateurs disciples de la doctrine de Fourier. Un hypothétique trésor que l’un des adeptes veut s’approprier en est le mobile. Victor Legris et son beau-frère Joseph Pignot vont y être entraînés naturellement. En effet, le financier généreux de chacun des 12 membres de cette assemblée hétéroclite (deux demi-mondaines, un couple de marchands de jouets, un champignonnier, un ouvrier fondeur, un employé aux chemins de fer, un porteur d’eau, un gardien à l’Observatoire, un amateur de chiens trouvés philosophe, un restaurateur amateur de reptiles et de femmes …etc., (chacun doté d’un sobriquet me faisant immédiatement penser aux coutumes des élèves-ingénieurs des écoles des Arts et Métiers) n’est autre que l’oncle de Victor Legris, Emile, le frère de son père non pleuré. Bref, l’histoire est compliquée et je recommande de lire avec un calepin et des notes, à l’instar de ce que fait Joseph qui collige dans un carnet de moleskine les coupures de presse relatant les crimes étranges pour s’en inspirer dans les feuilletons qu’il publie afin d’améliorer ses fins de mois.

bibliothèque

En revanche, la description de la vie quotidienne à Paris, l’ambiance feutrée d’une librairie, les spectacles et les nouveautés technologiques de cette époque fantastique  (la bicyclette pliante, le cinématographe …) restent un des délices de cette série parfaitement documentée. J’y ai retrouvé avec plaisir les noms de ceux qui lancèrent le concept de l’Art Nouveau comme Jean Moréas et la galerie Bing, les controverses toujours aussi actuelles sur l'orientation sexuelle d'Oscar Wilde, Marcel Proust et Reynaldo Hahn, découvert la profondeur de l’élégance recherchée de Kenji Mori - on découvre le moment où le pli du pantalon se porte devant ! - ainsi que ses penchants pour la luxure …

Promis, j’ai encore acheté la prochaine aventure mais il faudra qu’elle soit plus attachante pour que je termine la série.

 

Rendez-vous passage d'Enfer par Claude Izner, collection Grands Détectives 10/18, 343 p. 8€

Posté par Bigmammy à 10:18 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • J'en ai lu beaucoup d'autres et je trouve que certaines histoire sont plus attachantes que d'autres... Au final, je suis presque plus fan de l'ambiance, de la description de Paris que de l'histoire elle-même ! (Ambiance et description, je n'ai pas été déçue du tout pour le moment !)
    Bonne lecture !

    Posté par Papotinette, 04 mai 2013 à 10:32
  • J'ai été assez déçue par ce livre-là. J'essaie le suivant mais avec un certain manque de convictions.

    Posté par Lucie, 04 mai 2013 à 11:29

Poster un commentaire