Très récemment, une expression incompréhensible trouvée dans une interview de Julien Dray (membre du parti socialiste) donnée au journal Le Monde, m’a plongée dans une grande perplexité : atteindre le point Godwin. J’avoue ma pleine ignorance et me suis vite préoccupée de comprendre de quoi il s’agissait. J’aimerais bien savoir maintenant qui connaît cette expression, paraît-il familière dans le petit monde des geeks … et qui revêt deux sens.

point_godwin

Atteindre le point Godwin  fait référence à la loi de Godwin (du nom de l’avocat américain Mike Godwin, son inventeur en 1990) qui énonce : « plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s'approche de 1 ».

Nous sommes donc en présence d’une conversation sur un forum informatique. Les esprits s’échauffent à mesure que la discussion se prolonge. On a toutes les chances de voir apparaître des contradicteurs dont la seule finalité est de « dynamiter » le débat. Alors, selon la loi ci-dessus évoquée, un contradicteur profère l’argument massue : une référence aux nazis ou à Hitler qui laisse l’interlocuteur de bonne foi sans voix, le débat est subitement clos, on ne sait plus quoi répondre, alors que le sujet de départ ne s'y prêtait pas. Premier sens.

 

Mike Godwin

Plus drôle, le « point » est matérialisé par une récompense (une sorte de « point-cadeau ») attribuée, au cours de la discussion sur le net, à la personne ayant fait référence au nazisme (ou au génocide ruandais, ou tout autre abomination …) en guise d’argument sans appel. On peut même lui envoyer une image qui incite l’argumenteur à découper le « point » Godwin au burin sur son écran ….

Pour ma part, je n’avais jamais entendu parler de cette « loi ».

Je connais le « principe de Peter »*, la « loi de Gresham »** … Vous qui pratiquez les forums assidûment, dites-moi si vous avez rencontré une telle situation ...

Voici en tout cas un nouveau concept pour clouer le bec aux interlocuteurs de mauvaise foi. Dont acte, on en apprend tous les jours !

 

 

*Principe de Peter : « tout employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence maximal » ou  encore « avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d'en assumer la responsabilité. »

**Loi de Gresham : « la mauvaise monnaie chasse la bonne ». Lorsque deux monnaies se trouvent simultanément en circulation avec un taux de change légal fixe, les agents économiques préfèrent conserver, thésauriser la « bonne » monnaie, et par contre utilisent pour payer leurs échanges la « mauvaise » dans le but de s'en défaire au plus vite.