Bigmammy en ligne

03 janvier 2014

Loulou, l'incroyable secret - film d'animation de Grégoire Solotareff et Eric Omond

Une délicieuse nouvelle aventure de Loulou, jeune loup végétarien élevé parmi les lapins et célébrissime héros des livres de l’Ecole des Loisirs (vendus à plus de 400 000 exemplaires !) que bien des enfants connaissent. Un scénario lisible à deux niveaux, qui enchante les petits et les grands. Qui fait un peu peur aussi, mais c’est la règle du genre : à un moment, Benjamin m’a demandé si la scène où Loulou est obligé de mordre dans un sac où se trouve caché petit Tom était bien un rêve … Il avait tout compris mais il n’en menait pas large !

livrelouloulouaffiche

 

A mon niveau (d'adulte), je peux parler de ce que j’ai plus particulièrement apprécié dans ce dessin animé « à l’ancienne » : les couleurs chatoyantes des décors aquarellés, la technique en deux dimensions d'une grande simplicité et fluidité.

Egalement, les thèmes discrètement abordés : la recherche des racines familiales, la problématique de l’exclusion - par la différence d'origine, de valeurs culturelles, de niveau de revenus, le snobisme cruel des carnivores, leurs amusements très proches de la purification ethnique, mais la supériorité de l'intelligence des "rebelles" – et, encore plus drôle : les jeux de mots sur les noms (le Festival de Carnes, Paul-Loup, Lou-Andréa, le tailleur Hérisson, donc plein d'aiguilles, Simon Edgar Finkel – à prononcer d’une traite !), comme l’excellent choix des acteurs de doublage : Malik Zidi, Stéphane Debac et surtout Carlo Brandt, avec son inimitable vibrato de tragédien classique, ici en snobissime méchant, Marianne Basler, la vraie princesse héritière …

galerie de portraits

SimonEdgar Finkel

Comme toujours, des références artistiques destinées aux parents : la galerie de peintures de la principauté avec de nombreux Goya, le portrait de Boni de Castellane par Boldini, la Joconde … la scène d’initiation à une secte satanique en droite ligne d’Eyes Wide Shut … et l'extraordinaire jardin de topiaires comme à Eyrignac où se déroule la chasse au lapin ... un parfum de Périgord perché sur un nid d'aigle au nom de "tannière du Loup" ... à défaut de "Montagne des Loups" ou Wolfenberg - la référence à la seconde guerre mondiale est ici bien cachée .... ou bien je fantasme ?

De la belle ouvrage, pleine de poésie et d’humour, bien dessinée, au rythme soutenu qui captive même des tout petits pendant 1 heure 20. A découvrir pendant les vacances de Noël et plus tard, car indémodable !

Posté par Bigmammy à 08:15 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Nous voulions aller le voir, mais LA séance était incompatible avec la famille..je connais bien LOULOU avec la BCD...

    Posté par Martine, 03 janvier 2014 à 10:34
  • Merci pour cette bonne idée de film !

    Posté par Lucie, 03 janvier 2014 à 18:49

Poster un commentaire