Bigmammy en ligne

30 avril 2014

Le dernier diamant, film de Eric Barbier

LE DERNIER DIAMANT

Une équipe de braqueurs fournie et très bien informée, un système de sécurité réputé inviolable, une gemme exceptionnelle à la réputation sulfureuse, une jolie femme un peu naïve, un spécialiste des coups de main spectaculaires … le tout évoluant dans un palace aux lourdes dorures. Tous les ingrédients sont là pour composer un bon scénario, rapide, précis, compliqué, riche en rebondissements et surprises difficilement prévisibles. Les amoureux de cinéma relèveront des références évidentes : Oceans’Eleven, La Panthère Rose, Mélodie en sous-sol, Place Vendôme… avec un hommage aux décors déliquescents et à la cruauté sanglante de Pierre Lemaître.

 

Et en gros, cela fait un film de genre sans époustouflante originalité, un « film de casse » comme le définit lui-même le jeune metteur en scène dont c’est le quatrième opus.

Rythme, enchaînements fluides, pléiade d’acteurs dont certains tirent mieux que d’autres leur épingle du jeu.

Yvan Attal tient ici la vedette. Il livre une composition de truand aux multiples apparences un peu raide, et Bérénice Bejo joue sans trop de conviction celui d’une jeune femme manipulable. Le fait qu'elle soit à la fois l'héritière et la responsable de la mise aux enchères de l'objet de la vente m'apparaît totalement invraisemblable.

En revanche, Jean-François Stevenin en vieux truand minable qui se fait une tête de Lénine et Jacques Spiesser en père alcoolique et pourri sont plus convaincants.

 

 

 

Bérénice et Yvan

C’est tout de même plutôt bien torché, formaté pour le grand public, un peu loin des films de Melville ou Deray – ou bien est-ce un effet de mon grand âge ? – bref, comme on dit dans certain hebdomadaire satirique : « c’est un film que l’on peut aller voir ».

Posté par mpbernet à 07:54 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire