Bigmammy en ligne

27 décembre 2014

Sonia Delaunay, les couleurs de l'abstraction

 

P1150300

Festival de couleurs merveilleusement agencées, un style reconnaissable au premier coup d'oeil, foisonnement d'oeuvres d'art et de leurs applications dans les aspects les plus chatoyants de la vie quotidienne : peinture, décoration, illustration, mobilier, publicité, costumes de théâtre et de ballets, reliure, édition, mode féminine, impression sur tissus …

Tout ce que touche Sonia Delaunay respire l'allégresse, la clarté, la créativité, l'harmonie. Une approche humaine et accessible de l'art abstrait en pleine période de l'Art Déco, donc toujours avec un temps d'avance. Une longue carrière marquée par la cohérence du style ...

 

prismes electriques

La rétrospective conscrée à Sonia Delaunay (1885 – 1979) au musée d'art moderne est fantastique : plus de 400 œuvres depuis celles de la jeunesse, influencée par le fauvisme, puis, à partir des théories de Chevreul sur le contraste simultané des couleurs, l'abstraction pure proposée dès 1912 par le couple selon le vocable de "simultané". L'artiste a légué au musée une très importante partie de son œuvre et participé à la promotion de celles de son époux, ce qui permet de comprendre la richesse de cette rétrospective.

 

élégantes

 

manteau simultané

 

costume d'esclave

 

simultané

Arrivée à Paris en 1905 après une formation en Allemagne, elle étudie à La Palette (Montparnasse), rencontre et travaille avec Blaise

cration mode

création de tissus

danseur flamencoCendrars, découvre Gauguin, Bonnard, Vuillard, Derain, plus tard Tristan Tzara et le mouvement Dada, Kandinsky, Serge Diaghilev,.…

Ce que j'ai particulièrement apprécié et appris à l'occasion de cette exposition, c'est l'activité de créatrice de mode de l'artiste.

 

Souvent associée à l'oeuvre picturale de son mari Robert (mort en 1941) dont on a parfois du mal à distinguer les toiles très semblables à celles de son épouse, Sonia a créé en 1925 un atelier et une boutique de mode où elle propose des tenues résolument révolutionnaires : elle conçoit des soiries à motifs géométriques, des broderies de laine, des tissus d'ameublement.

Et aussi, la série des Prismes électriques (dès 1914), les lumières du Portugal, les très grands formats conçus pour l'exposition universelle de 1937 à Paris et une impressionnante série de gouaches aussi lumineuses les unes que les autres ...

Une exposition à ne pas manquer, une synthèse artistique gaie et dynamique, toujours d'actualité aujourd'hui. Un régal.

L'exposition sera ensuite visible à la Tate Modern de Londres !

 

Sonia Delaunay, les couleurs de l'abstraction, exposition au musée d'Art Moderne de la Ville de Paris jusqu'au 22 février – 11 avenue du Président Wilson 75116 Paris – 11€ - fermé le lundi.

Posté par mpbernet à 08:23 - Lu et vu pour vous - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Sonia (et Robert) Delaunay : ma découverte de l'Art Moderne. J'avais 15/16 ans et c'était déjà au Musée d'Art Moderne de Paris. 1968 ? 1969 ? 1970 ... je ne sais plus ... en tout cas j'étais impressionnée ...

    Posté par HélèneD, 27 décembre 2014 à 13:18
    • Tout comme moi ! C'était en 1967, la première exposition significative de ce couple d'artistes .... J'y étais aussi !

      Posté par mpbernet, 27 décembre 2014 à 14:03
  • Merci, j'adore !
    Je ne pense malheureusement pas avoir le temps de me rendre à Paris pour cette exposition.

    Merci aussi pour toutes vos bonnes recettes

    Posté par Marie-Laure, 27 décembre 2014 à 15:18

Poster un commentaire