Bigmammy en ligne

16 janvier 2015

Le Timbre toujours bien en place !

Le Timbre, c'est presque une tradition de famille !

 

photo (3)

A quelques pas de chez nous, quand on a le bon réflexe de s'y prendre à temps pour réserver puisqu'il n'y a que 22 couverts, c'est une parenthèse enchantée qui s'ouvre. Nous y avons même célébré jadis le déjeuner de mariage civil de Florence et Nicolas. Depuis de nombreuses années, il avait été créé par Christopher Wright, un vrai Britannique comme on les aime en France : l'artiste d'une cuisine de terroir légère et authentique, proposant un choix de vins méconnus mais judicieux.

Et voilà que j'apprends, par un article élogieux du Figaro, que la minuscule boutique a changé de mains … Premier réflexe : méfiance … puis second réflexe : bravo !

Pour tester (n'est-ce pas?), nous sommes allés y dîner en amoureux. Quel plaisir de trouver là un jeune couple chaleureux et compétent. Lui est en cuisine – sous nos yeux, il n'y a pas la place de faire autrement, elle est en salle – et il lui faut du courage pour sans cesse déplacer les tables afin de permettre au client de la banquette de s'insinuer sur son carré de moleskine … Avec une pointe d'accent du sud, elle nous parle des vins délicieux qui sont proposés au verre ou en bouteilles à des tarifs très étudiés.

photo (2)

Côté menus, un choix limité mais tournant autour d'une formule fixe, à partir de 38€ le soir et selon le nombre d'entrées choisies.

Ce soir-là, il y avait en plus un œuf « parfait » à la truffe servi sur une purée de panais saupoudré d'éclats de noisettes. Un tel œuf est cuit pendant une heure à 64° … et, au-delà des pelures de truffe du Lubéron, c'est le goût et la texture fantastiques de l’œuf qui enchantent le palais. Et léger avec ça …

En plat principal, le bœuf aux deux cuissons : côte-à-côte, une grosse frite de faut-filet grillé saignant et une portion de bœuf en daube fondant, agrémentés de fins tronçons de chorizo fort, le tout adouci par des feuilles de chou vert craquant …

En dessert, un léger pain de Gènes aux amandes avec des poires pochées au sirop.

Bref, une expérience très positive, une succession brillamment assurée. Au niveau prix, tout à fait compétitif en raison de la qualité des mets : à deux avec trois verres de vin et une demi-bouteille d'eau, 110€. Il est vrai que nous avions un truc à fêter !

 

Restaurant Le Timbre, 3 rue Sainte-Beuve – Paris 6° - 01 45 49 10 40

 

Posté par Bigmammy à 11:26 - Miam-miam - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire