Bigmammy en ligne

30 janvier 2015

Comment le petit Français apprend à écrire, par Rollo Walter Brown (1915)

Brown

Le privilège des "vieux" comme nous est de pouvoir assister à une conférence sur le thème de la façon la plus efficace d'enseigner la langue maternelle, donnée à l'Alliance française par deux chercheurs : Nathalie Bulle, directrice de recherche au CNRS et enseignante à la Sorbonne et Sébastien-Akira Alix, jeune chercheur en histoire et sciences de l'éducation qui vient de traduire l'ouvrage d'un américain spécialiste de pédagogie, ayant réalisé une enquête très poussée dans les écoles françaises de la IIIème république en 1912 - 1913.

Pour Madame Bulle, on différencie trois grands "systèmes" pédagogiques, qui répondent plus ou moins au dilemne : la nécessité d'une formation de plus en plus complexe face à la nécessité d'une éducation libérale et à la faiblesse des capacités cognitives des individus. Ou bien, comment développer une tête bien faite plutôt qu'une tête bien pleine. On oppose donc le système où l'on accumule des notions à un système qui permet aux élèves de mettre leur savoir en action, pour résoudre des problèmes concrets (les approches actuellement à la mode dites par compétences). La troisième option consiste à comprendre les savoirs théoriques en tant que systèmes afin que la pensée construise des modèles cohérents et structurés. Au cours de l'histoire de la pédagogie, nous avons pratiqué successivement les trois modèles mais devons reconnaître qu'ils ne fonctionnent plus aujourd'hui.

Aussi est-il particulièrement intéressant de lire l'ouvrage  - traduit par Sébastien-Akira Alix et publié sous les auspices de l'école Hattemer fondée en 1885 - de ce professeur de Harvard, fils de potier né en 1880, qui réalisa une étude sur la façon d'enseigner le Français dans le premier et le second degré au cours de l'année scolaire 1912 - 1913. Une plongée dans la mémoire de ce que fut l'école de la IIIème République que nous avons hélas perdue de vue. Dans des conditions sociologiques pourtant difficiles : bien moins de professeurs par élèves, des enfants de milieux souvent aussi défavorisés que nos élèves des banlieues, parlant à la maison des dialectes, ne bénéficiant d'aucun soutien intellectuels de leurs parents. Et pourtant, parvenant à maîtriser la langue et à exprimer leur pensée ...

En 1915, selon Rollo Walter Brown, l'enseignant français est conçu comme un libérateur de la pensée par la maîtrise de la langue maternelle, de sa complexité et de ses subtilités. Il donne les méthodes des enseignants français en exemple aux enseignants américains. La méthode française est de faire contracter aux jeunes enfants les habitudes fondamentales leur permettant de s'exprimer dans leur langue, aboutissant à une habitude de l'attenton et de la réflexion, au moyen principalement de la lecture des bons auteurs d'une part et de l'intensivité d'autre part.

Ainsi est structurée l'heure d'enseignement du Français : à la première place revient à la grammaire et à l'orthographe, à partir de l'analyse de morceaux choisis, enseignement dispensé essentiellement à l'oral, la règle étant inséparable de l'exemple. Ensuite viennent les leçons et exercices de vocabulaire et la dictée : un exercice-phare qui revêt une importance capitale. Toujours fondée sur des extraits de bons auteurs. L'apprentissage par coeur par la récitation permet de sollliciter la mémoire de l'élève, le meilleur moyen de comprendre et de retenir les grands textes.

Enfin, la rédaction, seulement à partir du CM1, et de plus en plus classe après classe : description de choses vues, compte-rendus, souvenirs qui encouragent l'observation et l'expression d'une opinion propre.

Devant la description de cette méthode, les gens de ma génération retrouvent la façon dont ils ont été instruits. Que s'est-il passé ensuite pour que tout dérape, non seulement dans notre pays mais - par exemple - aussi aux Etats-Unis : ce n'est ni une question d'allocation de moyens puisque le nombre d'élèves par classe a sensiblement diminué sans que le nombre de diplômés augmente dans ce pays comme dans le nôtre. Faut-il faire une révolution dans nos méthodes pédagogiques afin de bâtir un modèle plus pertinent qui permette d'outiller nos enfants et nos petits-enfants à la complexité du monde de demain ... Vaste programme. La conférence n'a pas fourni de réponse à cette question fondamentale ...

 

Comment le petit Français apprend à écrire, une étude sur l'enseignement de la langue maternelle, par Rollo Walter Brown, traduit de l'américain par Sébastien-Akira Alix, éditions Hattemer, 282 p., 14€

Posté par Bigmammy à 07:53 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire