Bigmammy en ligne

05 février 2015

Rhodes, une île grecque aux portes de l'Orient, au Louvre

P1150626

Aller flâner au Louvre reste un de nos plus constants plaisirs ...

Il reste cependant moins d'une semaine pour venir admirer les trésors exhumés à Rhodes par l'archéologue Auguste Salzmann entre 1859 et 1868, et qui inspirèrent à Gustave Flaubert les parures de son héroïne Salammbô.

Mais qui se souvient des sites de Camiros, des nécropoles de Ialyssos et Lindos, les deux cités-états fondées, selon Homère, par les Doriens ? Car leur découvreur n'a pas eu le temps de se rendre célèbre ...

 

P1150631

 

P1150628

 

Le Louvre présente une sélection inédite des objets découverts au milieu du XIXème siècle dans cette île-carrefour commercial du trafic trans-méditerranéen depuis l'âge du bronze jusqu'aux débuts de la Grèce archaïque.

Car certains de ces objets, de petite taille mais de grande valeur, viennent de tout le pourtour de la Méditerranée : des céramiques de Chypre, des statuettes d'Egypte, du verre de Phénicie, du marbre de Paros (comme le corps splendide de la victoire de Samothrace récemment restauré)...

Euphorbe

affiche

 

P1150630

P1150624

rhiton au poulpe

coupe-du-style-de-vroulia

couple

Les céramiques caractéristiques rhodiennes viennent de Vroulia.

L'affiche de l'exposition met en valeur un rhyton (c'est à dire un vase à boire) conique décoré d'un poulpe, découvert à Camiros (datant de - 1380 à -1300). Un motif que l'on retrouve sur une belle verseuse en céramiquei.

Mais le plus spectaculaire à mes yeux sont les bijoux finement ciselés, qui ne ressemblent pas à ceux qui ont été découverts en Grèce mais plutôt à ceux de la Crète ou de Chypre.

Datant du VIIème siècle avant Jésus-Christ, ils sont constitués de plaques rectangulaires faites d'un alliage d'or et d'argent et décorées d'une image de "Maîtresse des animaux", figure ailée ayant à ses pieds des lions affrontés. Il y a aussi de superbes pendentifs à pampilles qui ne dépareraient en aucune façon une élégante de notre temps.

A admirer encore, le plat représentant le combat d'Hector et de Ménélas, prêté par le British Museum, avec à leur pieds, le corps d'Euphorbe : nous voici retransportés en plein siège de Troie ... et un autre motif, sur le renflement d'une aiguière, encore une scène guerrière, mais plus conforme à ce que nous nous représentons de la céramique peinte grecque classique.

On parle beaucoup de la Grèce en ces temps de bouleversements politiques. N'oublions pas qu'elle est le berceau de la civilisation occidentale ...

 

 

 

 

 

 

Rhodes, une île grecque aux portes de l'Orient. Musée du Louvre, Aile Richelieu, jusqu'au 10 février. 

Posté par Bigmammy à 07:29 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire