Bigmammy en ligne

30 mars 2015

Une certaine addiction pour l'Histoire

P1150995

Depuis toute petite, et certainement à l'instigation de mon père, autodidacte curieux, j'ai une passion pour l'histoire, qui s'est prolongée par un grand intérêt pour les questions politiques.

Des études de sciences politiques - quel bonheur que ces trois années rue Saint-Guillaume - m'ont beaucoup apporté. Je continue à dévorer des livres d'histoire ... ou des romans historiques, surtout lorsqu'il contiennent une trame policière en prime.

Du coup, lorsque je tombe par hasard sur un vieux livre d'histoire de France, je l'achète. Le "désherbage" de nos bibliothèques de Paris et de Lot-et-Garonne m'a permis d'en retrouver. Par exemple, j'ai relu le court bouquin de Jacques Bainville, publié en 1924 : le dernier chapitre résume en quelques pages la Grande Guerre et les conséquences de la paix ... tout à fait clairvoyant.

MaletIsaac

Et puis, je relis avec délices mes manuels de lycée, la série des Malet et Isaac. Sans oublier Marc Ferro, et l'histoire de France en bandes dessinées publiée par Le Monde et Larousse ...

Ma conclusion : les français ont perdu - ou on ne leur a pas donné - toute référence historique (et c'est la classe politique toute entière qui est fautive, au même titre que le corps enseignant) leur permettant de comprendre et de "décoder" les assertions mensongères des partis extrêmes. Ils n'en mesurent pas les risques. Ils ne votent pas en fonction de leurs convictions profondes, mais contre : contre le gouvernement (quel qu'il soit ...), contre la crise économique, contre l'Euro, contre les technocrates européens, contre les Parisiens arrogants, contre l'impôt devenu insupportable.

Personne ne leur a expliqué non plus les ravages passés, dans notre pays d'individualisme et de divisions, du scrutin proportionnel ....

Mais c'est vrai aussi qu'on leur a fait miroiter tant de promesses !

Posté par Bigmammy à 08:15 - Actualité - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Et c'est dommage...

    Posté par Annie, 30 mars 2015 à 09:24
  • Prof. d'histoire

    Ma conclusion : les français ont perdu - ou on ne leur a pas donné - toute référence historique (et c'est la classe politique toute entière qui est fautive, au même titre que le corps enseignant)

    Hé! Doucement ! Vous jetez la pierre au corps enseignant un peu trop facilement ! Le professeur n'est pas maître des programmes et il est obligé de les suivre qu'ils soient d'accord ou non . Ils sont les premiers à déplorer certaines consignes .

    Toutefois , un point positif dans toutes ces multiples réformes : celle qui a complétement modifié la façon de faire un cours .Autrefois , le prof. débitait son cours devant des élèves passifs alors que maintenant , ces derniers participent très activement ..Ils s'intéressent mais cela s'arrête-là : il ne faut pas leur demander de travailler à la maison ..De plus , ce qui ralentit le cours , c'est le manque de vocabulaire des enfants ..On passe beaucoup de temps à expliquer les mots . De toute façon , comme nous l'enseigne l'histoire , la vie est dans le changement ou bien dans un perpétuel recommencement .Donc après avoir constaté les erreurs , les " responsables des programmes " reviendront sans doute à des programmes moins" fantaisistes" (pas uniquement en histoire mais en français ou en math ) Evidemment , les élèves servent plus ou moins de sujets d'expérimentation .

    Posté par lyllia, 30 mars 2015 à 13:16
  • Jacques Bainville; sa nièce était mon prof d'histoire dans le secondaire (4° & 3)............; mais il ne faut pas oublier qu'il était aussi maurassien, ce qui n'enlève pas la pertinence de son analyse sur certains points

    Posté par Martine, 30 mars 2015 à 14:01
    • OUi, carrément de droite ! Il ne faut pas l’oublier ... Aucun historien n’est réellement objectif ! Avec Marc Ferro, j’ai la contrepartie. Seul Fernand Braudel, mon maître vénéré, peut-être ....

      Posté par Bigmammy, 30 mars 2015 à 15:02
  • Fernand Braudel, & Leroy-Ladurrie; les deux qui m'ont fait comprendre l'histoire

    Posté par Martine, 30 mars 2015 à 15:17
  • je pense que la série des Malet et Isaac est une réédition assez récente ! excellente suite qui le méritait bien ;
    pourtant, c'est en faculté de droit que les cours d'histoire, plus sociologique, ont donné du sens à tout ce que j'avais appris ; c'était passer de singe savant à humain pensant, c'était? et cela reste? savoureux.

    Posté par MAG, 06 avril 2015 à 19:16

Poster un commentaire