Bigmammy en ligne

11 septembre 2015

Merci pour ce moment, témoignage par Valérie Trierweiler

mercimoment

Il est certain que jamais je n’aurais acheté ce bouquin lors de sa parution, même si je suis passionnée de politique depuis mes plus jeunes années … Mais voilà, on me l’a prêté et mon vieux réflexe de midinette l’a emporté. Je dois avouer aussi que si je ne nourris aucune tendresse pour la famille politique au sein de laquelle ce drame conjugal a éclaté, j’ai été touchée par la détresse d’une femme répudiée de manière aussi brutale. Cependant, il apparaît que cela devient terriblement tendance aujourd’hui, dans le domaine familial comme professionnel. La muflerie est toujours d’actualité.

C’est donc une histoire de couple qui tombe en ruine, vue du côté de la femme plaquée. Il y a les signes avant-coureurs, qu’elle refuse de voir, le changement de statut professionnel du compagnon qui transfigure cet homme se voulant anormalement normal mais qui, comme les autres avant lui, est happé par les devoirs de la charge, les maladresses et les caprices de cette amoureuse qui voit s’écrouler ce qu’elle a patiemment tissé depuis près de 10 ans au moment même du succès qu’elle imagine un peu construit grâce à elle (quelle illusion !). Elle a quitté son mari pour une folle passion, a causé une rupture qu’elle ne semble pas regretter, et la voici à son tour victime d’un homme fuyant toute forme d’explication sincère, qui la balade après l’avoir cruellement répudiée, qui continue à s’afficher avec la nouvelle femme de sa vie, plus élégante, issue d’un milieu plus valorisant, plus jeune, plus jolie ...

C’est pathétique mais tellement banal. Je suis certaine que nombre de femmes se retrouvent dans cette histoire qui n’a finalement aucun intérêt politique : un amour qui meurt, plus rien à se dire, des voies qui divergent, un homme et une femme qui se déchirent, un bourreau, une victime. Chacun son tour … 

Peu d’informations finalement qu’on ne sache déjà sur les uns et les autres, même si quelques vacheries bien senties font mouche. En fait, l’auteure exerçait la fonction de journaliste politique mais je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à ce que l’actualité de la campagne présidentielle de 2007 la mette en lumière. Je n’avais jamais regardé son émission de télé sur une chaîne confidentielle. J’avais trouvé pathétique l’annonce de la séparation du couple Hollande-Royal au soir de la défaite de la candidate socialiste, mesquin et dévastateur le fameux tweet de soutien à Olivier Falorni, mais d’autre part j’appréciais l’élégance de Valérie Trierweiler, même si, de mon point de vue, une femme de son âge et à son niveau de responsabilités n’aurait pas dû se montrer tout le temps « en cheveux ».

A-t-elle eu tort ou raison d’écrire ce livre ? Le succès qu’elle en a tiré – meilleure vente de livres en 2014 - lui donne raison et sans doute lui a tenu lieu de thérapie. Eclaire-t-il d’un jour nouveau la personnalité du Président ? Pas pour moi mais sans doute pour quelques inconditionnels. Il s’agit d’un témoignage sur les coulisses du pouvoir, qui se lit très vite et s’oublie aussi facilement. Pas de quoi monter aux rideaux des salons de l’Elysée !

Merci pour ce moment, récit de Valérie Trierweiler, aux éditions Les Arènes, en édition de poche, 372 p., 6,30€

Posté par Bigmammy à 07:55 - Lu et vu pour vous - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • vous avez dit money

    Si l'on résume votre texte ce "document" est justifié fondamentalement par l'argent qu'il a rapporté et rapportera, en partie grâce à vous, à son auteur (je n'arrive pas à ajouter un e).
    Dont acte.

    Posté par François-Noël, 11 septembre 2015 à 08:20
  • Cette femme me **dégoute** elle a un EGO surdimensionné et ne pense qu'à son compte bancaire par tous les moyens et beaucoup l'y aident comme en ce moment dans une excellente série BD sur Arte...

    Posté par Martine, 11 septembre 2015 à 09:00
  • Livre

    Je viens de lire un livre bien écrit, bien documenté et plein de pudeur . Histoire de cette femme discrète, intelligente,volontaire qui a vécu 30 ans auprès de F Mitterrand
    "La captive de Mitterrand" de David Le Bailly Édition Poche

    Posté par Marie, 11 septembre 2015 à 09:38
  • Pathétique et mal ficelé...

    Et bien, Bigmamy, vous m 'étonnez. Je ne m'attendais pas à ce genre de critique de votre part.J'apprécie habituellement vos posts pour leur haute qualité intellectuelle. Mais cette fois je m'étonne. Certes cette femme a été bafouée et humiliée… Mais fallait il pour autant jeter en pâture cette histoire, somme toute, fort banale. Ce livre pue la vengeance de bas étage. Mais ce qui m'étonne le plus de votre part, c'est que vous ne releviez pas le manque de style de ce livre, les nombreuses fautes de construction, la faiblesse des tournures. Entendons-nous, ceci n'ôte en rien l'estime que j'ai pour votre blog, loin de là.

    Posté par Brijou, 11 septembre 2015 à 12:44

Poster un commentaire