Bigmammy en ligne

29 novembre 2015

Les démons de Sparte, BD de V. Mangin et Th Démarez, d'après Jacques Martin

 

51Dk0sIOpFL

Quatrième épisode des aventures d'Alix Senator, le héros gallo-romain à la cinquantaine avantageuse.

Nous sommes en -12 avant J-C, comme lors de l'épisode précédent. Le sénateur, accompagné de ses deux fils Titus et Kephren, a été envoyé à Athènes où il loge chez une vieille connaissance : Numa Sadulus, un trouble double de l'auteur d'une célébère biographie d'Hergé ...

L'envoyé de Rome chargé de ramener les livres sibyllins (un recueil de prophéties qui n'est consulté qu'en cas de circonstances gravissimes) a en effet été assassiné par une troupe de guerriers se revendiquant de Sparte. Son chargement a été dérobé, il faut le retrouver et châtier les assassins.

Héraklion, en qui Alix a confiance, déjà rencontré dans "Le dernier Spartiate" et, plus récemment, dans "Par-delà le Styx", affirme que les assaillants ne sont pas des spartiates mais des mercenaires. Stipendiés par qui ?

L'expédition traverse la Grèce soumise, dévastée par les Légions romaines et les dommages collatéraux des luttes entre clans. Tout n'est que ruines, jusqu'au sanctuaire d'Apollon à Delphes où les jeunes compagnons d'Alix vont consulter l'oracle de la Pythie qui les plongera dans les affres de la perplexité.

 

démonsdesparte

Une réflexion sur la duplicité, la rancoeur contre l'occupation, les ralliements contraints, la désunion des cités grecques face à l'expansion romaine, les séquelles humaines et économiques de la guerre de conquête. Les auteurs nous donnent aussi une leçon de tactique de combat : comment réussir à contrer un parti de guerriers largement supérieur en nombre, attaquant une colonne romaine dans un étroit défilé. Alix n'a rien perdu de sa clairvoyance et sait porter le fer malgré les années.

C'est concis, avec une trame ingénieuse et parfaitement crédible.  Je souligne aussi la qualité des images : chacune est une aquarelle digne d'intérêt.

Alix Senator, Les démons de Sparte par Valerie Mangin (scénario) et Thierry Désmarez (dessin), Fabien Alquier (mise à la couleur), chez Casterman, 48 p. 13,95€

 

Posté par mpbernet à 08:01 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire