Bigmammy en ligne

29 février 2016

La poussière et la pourpre, biographie de Théodora par Odile Weulersse

 

poussiereetpourpr

Imaginez l’histoire d’une femme à la beauté ravageuse, intelligente et cultivée, aussi pieuse qu’acharnée, certains la décrivent comme courtisane mais rien n’est vérifié, qui a commencé sa « carrière » comme comédienne (on pourrait dire aujourd’hui top-model ou chanteuse), a connu plusieurs compagnons éminents dont elle a eu un enfant, et qui finit par épouser le chef d’Etat maître d’un empire considérable … Non, non, il ne s’agit pas d’une aventure contemporaine, mais de l’histoire très minutieusement documentée de Théodora, qui fut la célèbre et redoutée épouse de Justinien - le bâtisseur de la basilique Sainte Sophie telle que nous la connaissons aujourd'hui - avec lequel elle fut couronnée impératrice de l’Empire romain en 527.

Cette biographie est fondée sur des textes précis : les chroniques de Procope de Césarée, le secrétaire du général victorieux Bélisaire, très proche de Justinien et époux de la meilleure amie de Théodora, Antonina.

 

Théodora et sa cour

 

Justinin et sa cour

Elle s’appuie sur la vénération qu’eut pour elle, dès ses 16 ans, l’eunuque Narsès, lui aussi un personnage historique, qui devînt son Grand Chambellan. En parallèle avec celui de Théodora, nous suivons donc la trajectoire de ce haut fonctionnaire, des écrits des archives de l’Empire au rôle de général … Un époque bien peu souvent mise en scène avec ses querelles religieuses, particulièrement entre les partisans de la double nature du Christ – à la fois divine et humaine – ou uniquement divine, les monophysites. Tolérance, persécutions, conciles … les premiers siècles du christianisme sont traversés de ces controverses théologiques.

L’auteure, née en 1938, diplômée de Sciences Po et de philosophie - compte à son actif une série de livres destinés à la jeunesse. Dans cette biographie romancée, certaines scènes sont empreintes de sentiments amoureux et de scènes de carnage bien peu adaptés aux jeunes lecteurs. On admire les ors et les brocards portés par les éminents personnages de l’Etat, dont certains conspirent pour détrôner Justinien, puisque Théodora n’est pas en mesure de lui donner un héritier. Elle montre cependant un sens politique aiguisé et une fortitude exemplaire en toutes circonstances, protégeant de toute son influence la cause des femmes – en particulier les comédiennes et les prostituées – et les minorités religieuses. Elle, la fille d’un montreur d’ours élevée dans le monde de l’hippodrome, toujours dans l’angoisse de la chute possible et du retour à la misère, saura seconder son mari souvent irrésolu et surmonter tentatives de coups d’état et révoltes contre le fisc … Et, terminant canonisée avec lui, elle nous reste immortelle, représentée présentant le calice d’or, tandis que Justinien offre la patène d’or sur la merveilleuse mosaïque de l’église San Vitale de Ravenne …

La poussière et la pourpre, Théodora, impératrice et courtisane, par Odile Weulersse, aux éditions Pocket, 456 p., 9,99€.

Posté par Bigmammy à 08:01 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire