Bigmammy en ligne

19 mai 2016

Exposition Henri Rousseau, nouvelle visite ...

afiche

Une telle rétrospective du Douanier Rousseau vaut bien un deuxième visite ...

La première, je l'avais faite avec Camille à la fin du mois dernier, et beaucoup de monde s'y pressait. Claude n'avait pas pu nous accompagner car il souffrait de son talon déchiré. J'avais un remords ...

A présent, il va mieux, je suis rassurée.

 

IMG_2103

IMG_2102

Hier matin, nous avons donc rendu une nouvelle visite au musée d'Orsay.

Sympa une visite le matin : la lumière douce qui filtre à travers les verrières, les artistes en herbe qui copient les sculptures dans le silence, quelques groupes d'enfants avec leur institutrice - activités d'éveil bienvenues - peu de touristes - merci aux manifestants ! - des guides qui cornaquent des groupes de personnes âgées.

 

IMG_2106

Je saisis çà et là quelques bribes d'explications et je m'applique à admirer des tableaux que je n'avais pas repérés lors de ma première visite.

 

orange

Je tombe encore sous le charme de cet artiste inclassable en me mettant en tête que ses peintures datent de l'époque où mes grands parents existaient (mon père est né en 1910). Que pouvait signifier un tel style en cette période de bouleversements culturel et économique ?

 

Certainement, jamais mes grands-parents n'avaient entendu parler d'aucun artiste peintre de cette époque, encore moins d'Henri Rousseau. Pourtant, je suis persuadée qu'ils auraient apprécié.

 

Rousseau

Ce qui frappe, c'est la constance du style. Pas de "périodes" chez Rousseau. Et la luxuriance des décors végétaux. On reste perplexe devant ces feuillages équatoriaux, ces singes facétieux qui vous regardent d'un oeil énigmatique, ces charmeuses de serpents à la peau sombre. Il faut avoir le temps de détailler les animaux muchés dans les feuillages : oiseaux, serpents ...

 

henrirousseau

Je me promène en comparant les toiles, je m'évade dans cette poésie ... Je ne m'étonne plus des déclarations des amis du peintre autodidacte et moustachu, devenus des piliers de la culture du XXème siècle : Guillaume Apollinaire, Picasso, Fernand Léger.

Rousseau à la Galerie des Offices ? Pourquoi pas !

 

Le douanier Rousseau ou l’innocence archaïque, exposition au Musée d’Orsay jusqu’au 17 juillet. Tous les jours sauf le lundi .

Posté par Bigmammy à 08:00 - Journal de bord - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire