Bigmammy en ligne

06 février 2017

Codex Argenteus, roman par Christophe Reymond

 

Codex argenteus

Ce n’est pas un livre que l’on trouve sur les listes d’attribution des prix littéraires, et c’est dommage parce qu’il est superbement écrit. C’est à la fois un thriller, un polar historique, un guide touristique qui donne un furieux désir d’aller visiter la région de Montpellier (Maguelone, Aniane), mais aussi vous emmène en voyage à travers l’Europe : Toulouse, Rome, Uppsala, Vézelay, Barcelone, Tolède …

Bref, j’ai adoré cette histoire dont je n’aurais sans doute jamais entendu parler sans ma dilection pour Galla Placidia, fille et sœur d’empereurs romains vivant Vème siècle, qui dirigea de fait l’empire pendant 25 ans, dans un monde de barbares, et se fit construire à Ravenne un merveilleux mausolée.

Car l’histoire qui nous est contée nous propulse à la fois de nos jours et au temps des Goths, avec Alaric lors du sac de Rome, puis avec Athaulf son successeur et sa belle otage Galla. Ce peuple de combattants est à la recherche d’un territoire où se reposer enfin de la longue pérégrination guerrière qui les mènera finalement en Espagne. Les Goths pratiquent une ardente foi chrétienne, mais pas tout à fait celle du catholicisme : ils sont ariens. Pour eux, la nature de Jésus ne peut être à la fois celle de Dieu et celle d’un homme. Un document en donnerait une preuve : quelques feuillets de la bible des Goths, traduite par Sigesar, en fait les mémoires de Marie-Madeleine, un cinquième évangile non reconnu par les pères de l’Eglise … Cette révélation qui contredit le credo du concile de Nicée est un document explosif que certains ont décidé, de leur propre chef, de le faire disparaître, quitte à assassiner tous ceux qui le détiennent.

Les héros d’aujourd’hui sont de sympathiques fureteurs. Frank est passionné de littérature mais il n’est pas a priori formaté pour l’aventure. Cependant son ami François Mestre, spécialiste de livres anciens, a été tué dans sa boutique en raison de ce secret millénaire. Naturellement, Frank va se mettre à la recherche de son meurtrier. Avec le concours de deux fort jolies femmes, Béatrice et Inga, une brune et une blonde. Ensemble, ils vont braver des dangers, risquer leur vie pour dénouer le mystère.

On retrouve ici le thème de la quête de la vérité, dans la manière de « Club Dumas » d’Arturo Perez-Reverte, ou de « Le nom de la Rose » d’Umberto Eco, avec des recherches dans les vieux ouvrages, des reptations dans des tunnels, des intrusions nocturnes dans des cathédrales, des trappes, des éboulis, des coups de couteaux et de révolvers … Bref, tous les ingrédients d’un film d’aventures, étayés sur des personnages historiques et un sérieux travail de documentation, sont réunis, dans un joyeux mélange – j’avoue humblement que la fin me laisse un peu sur ma faim ….à moins que ….

Codex argenteus, roman de Christophe Reymond, TDO éditions, 422 p., 20,90€

 

Posté par Bigmammy à 08:57 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire