Bigmammy en ligne

18 mai 2017

Joyaux - des grands Moghols aux Maharajahs au Grand Palais

joyauxaffiche

Avalanches de perles, énormes diamants brillant de mille feux, rubis aux formes baroques, émeraudes gravées, objets d’or sertis d’émaux – souvent des boîtes pour conserver le pan -  jades d’une finesse arachnéenne, parures royales et tenues somptueuses de mariage … l’art de la joaillerie et la possession de pierres précieuses font partie intégrante de la culture indienne depuis la nuit des temps. Signe de faste et de puissance, le bijou y est bien plus qu’une simple parure.

 

émeraude gravée

 

aigrette Paul Iribe

 

paon Mellerio

Toute gemme recèle un sens, reflète une dimension cosmique, invoque la faveur des astres. Il devient le marqueur d’un rang, d’une caste, d’une origine géographique et d’un statut matrimonial. N’est-ce pas la même chose en occident ?

Notre privilège est d’admirer dans ce salon d’honneur du Grand Palais et pour encore quelques jours la collection de Sheikh Hamad bin Abdullah Al Thani, complétée par des prêts de prestigieux musées français et étrangers. Une escapade dans la caverne d’Ali Baba … dans une mise en scène subtilement ésotérique …

Il faut dire que l’Inde recèle dans ses montagnes les plus beaux gisements de gemmes : diamants du Dekkan, saphirs du Kashmir, spinelles du Badakshan, rubis de Ceylan et du Myanmar, perles du golfe Persique. Les émeraudes, fruit du commerce intercontinental, proviennent de Colombie.

L’incroyable technique indienne de sertissage des pierres, le kundan qui veut dire "or" en Hindi, est une technique d'incrustation propre aux Moghols, un « serti clos » qui consiste à utiliser un or extrêmement pur (24 carats), en feuilles de quelques microns repliées sur elles-mêmes et amalgamées pour sertir les pierres. Le matériau d'incrustation est tellement malléable qu'il peut épouser tout type de surfaces et ainsi accueillir des pierres de formes variées.

jeu d'échecs

oiseau

 

l'oeil du tigre

 

maharadjah d'Indore

 

mise en scène

 

bague d'archer2

De fait, l'or employé pour le kundan présente la singulière propriété de former avec lui-même des liaisons moléculaires à température ambiante. Le chauffage de l'objet, indispensable dans les techniques plus classiques, n'est donc pas nécessaire pour réaliser des sertissages en kundan très élaborés.

Néanmoins, au fil des siècles, les pierres les plus belles furent reserties, en particulier en substituant le platine à l’or, réutilisées et remises à la mode par les plus grands joailliers européens comme Cartier et Mellerio, en particulier dans les années 30. La création contemporaine perpétue ce style avec des maisons comme JAR à Paris et Baghat à Mumbaï.

La surprise : constater l’unité du style des ateliers moghols entre les joyaux du début du XVIIème siècle et ceux de l’époque actuelle. Autre remarque : les joyaux ne sont pas spécifiquement, par leur forme, réservés aux hommes – même si les plus belles pierres leur sont destinées - ou aux femmes. On admire les extraordinaires plastrons de diamants ornant la poitrine des maharadjahs … ou au contraire, la grande simplicité de ce portrait du Maharadjah d’Indore en costume de cour, peint en 1929 par Bernard Boutet de Monvel, portant un collier sublime arborant deux énormes diamants en forme de poire.

Une mention spéciale pour l’ornement de turban « Œil de tigre » formé d’un énorme diamant brun doré, découvert en 1913 et monté en 1937 avec un entourage de diamants baguette, l’aigrette en forme de paon de Mellerio, celle très graphique d’émeraude gravée et de saphirs de Paul Iribe, le collier contemporain de perles et diamants de Cartier. On en oublie totalement la « valeur » de chaque objet pour ne considérer que leur pure beauté …

 

 

 

 

Joyaux – Des grands Moghols aux Maharajahs - collection Al Thani au Grand Palais, jusqu’au 5 juin. Tous les jours sauf le mardi, à partir de 10 heures. 13€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    COLLECTION AUGRAND PALAIS

    vous êtes allée voir cette jolie collection je suppose..........VEINARDE...

    j'aime -merci pour ce partage AMITIES

    Posté par poetalisa, 18 mai 2017 à 16:17

Poster un commentaire