Bigmammy en ligne

29 juin 2017

La vengeance du Roi-Soleil, roman de Jean Contrucci

 

roi-soleil

Un roman de cape et d’épée où je me retrouve à tourner les pages comme dans les feuilletons d’Alexandre Dumas et les histoires de Michel Zévaco : du pur plaisir de lecture.

Car il y a des Mousquetaires et du Pardaillan, des traitres et des hommes de bien, des nobles et des pêcheurs pleins de fougue, des saltimbanques et une jeune fille séquestrée, dans un roman historique où se mêle l’histoire la plus documentée à la trame romanesque la plus folle.

Et, bien entendu, c’est Marseille qui tient la plus grande place : son histoire mouvementée, ses soubresauts d’indépendance et son esprit frondeur, ses clans irréconciliables … qui nous font comprendre mieux l’ambiance folle qui y règne encore aujourd’hui.

Après « La ville des Tempêtes » qui nous plongeait au XVIème siècle, nous voici à l’aube de la prise de pouvoir personnelle de Louis XIV. Marseille regimbe à accepter la férule du jeune roi et veut garder intacts ses privilèges de ville libre : celui d’élire ses consuls, même si l’élection est largement truquée … L’intrigue se noue entre juin 1659 et mars 1660. La ville ombrageuse s’est soulevée contre la volonté du roi de reprendre la main.

Le héros a vingt ans, il est blond et courageux, se destine au métier des armes : Guillaume de Montmirail arrive en ville pour assister au départ de son frère aîné come second sur une galère du roi. Il rencontre – et tombe éperdument amoureux – une jeune beauté aux yeux d’émeraude –  Constance, la fille d’un gentilhomme astronome. Bien entendu, leur amour va se confronter à des épreuves terribles. Car lorsqu’il était un jeune enfant, Guillaume a failli être assassiné par un noble sans scrupules. Et il n’a jamais oublié le visage de son persécuteur, qui va tout faire pour le supprimer avec l’aide d’une troupe de sbires masqués …

Entre révolte populaire orchestrée par l’un des seigneurs rebelle et la froide détermination du cardinal Mazarin, fin politique et habile diplomate, Guillaume de Montmirail et la douce Constance finiront-ils par se retrouver, malgré la colère du jeune Roi-Soleil au début de son règne ? Une fresque pleine de combats et de rebondissements dignes d’une série télévisée magistrale, qui ravit le lecteur et nous fait voyager dans tout le quart sud-est du royaume …

La vengeance du Roi-Soleil, roman historique de Jean Contruci (2013), édité chez Jean-Claude Lattès, en édition Le Livre de Poche, 500 p., 7,60€

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire