Bigmammy en ligne

30 juillet 2017

Le Capitaine Fracasse, de Théophile Gautier, en BD

couvfracasse

Je continue à me cultiver en lisant les oeuvres majeures de la littérature, que je me suis bien gardée d'aborder lorsque j'étais jeune, désormais transposées en bandes dessinées.

A vrai dire, j'ai souscrit à l'abonnement proposé par Le Monde et Glénat, pour ces rééditions en pensant naturellement à mes petits-enfants. Et parfois, ça marche : ainsi Hugo m'a emprunté récemment l'album de l'Odyssée, avant que je n'ai pu le lire. C'est bon, cet ouvrage, je l'ai lu plusieurs fois et même, lorsque j'étudiais le grec, dans le texte ...

Cette fois, j'ai ouvert cette histoire qui fut originellement publié en feuilleton. Il comprend tous les poncifs du genre : combats à l'épée, bohémiens, enlèvement d'une jeune première, séquestration par un seigneur sans foi ni loi, découverte d'un père noble pour la jeune beauté délivrée, noble héros désargenté mais habile à l'épée et chevaleresque, retour à une vie digne pour le grand seigneur pervers.

capitaine fracasse

Nettement moins spectaculaire que les romans d'Alexandre Dumas, mais à présent judicieusement mis à la portée des plus jeunes, cette histoire très "fleur bleue" sera plus particuièrement destinée aux jeunes filles. Je suis étonnée qu'elle n'ait pas encore fait l'objet d'un manga ou d'un anime ... Mais je suis si peu informée ...

Bref, cette collection est toujours aussi intéressante, d'autant plus que la mise en perspective historique et littéraire de l'oeuvre est fort bien développée en fin d'album.

Le graphisme est élégant, les couleurs superbes ... le lettrage respecte le texte original qui lui-même reprend le style du XVIIème siècle.

La collection est disponible en kiosque à journaux - si vous en trouvez un encore, car ils disparaissent à vue d'oeil !

 

Le Capitaine Fracasse, roman de Théophile Gautier, transposé en bande dessinée par Jean-Blaise-Djian et Philippe Chanoinat (scénario) et Bruno Marivain (dessin). Editions Glenat.

Posté par mpbernet à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Ils ont tout de même pris quelques libertés, car dans le roman, Belzébuth est un chat essorillé ! Je m'en souviens parce que le mot m'avait amusée quand j'étais enfant !...

    Posté par Marie-Laure, 30 juillet 2017 à 09:54
    • Sans doute, mais je souligne que cette collection est destinée aux plus jeunes lecteurs et je doute fort que le mot”éssorillé” leur soit familier ! Donc, hélas, ces lecteurs n’auront pas le plaisir de se souvenir d’un tel mot oublié de la langue française ...

      Posté par mpbernet, 30 juillet 2017 à 15:53

Poster un commentaire