Bigmammy en ligne

27 août 2017

Vies et morts de Jean Moulin, biographie de Pierre Péan (1998)

 

jeanMoulin

La critique de Claude :

La sortie récente de l’autobiographie d’enfance de Pierre Péan à Sablé sur Sarthe m’a donné envie de remonter dans l’œuvre de cet auteur. Je connaissais bien les récits consacrés à François Mitterrand, ou à d’autres vedettes de la politique française, mais je me suis dit qu’un éclairage indépendant serait utile pour comprendre ce drame national qu’a été le sacrifice de Jean Moulin.

Vies et morts ? Péan distingue en effet le temps de formation, pas très brillant (pas de lycée prestigieux, pas de concours de Normale sup), un poste de sous-préfet décroché grâce à son père, conseiller général radical et franc-maçon.

Mais le génie de Moulin va désormais s’épanouir dans une deuxième vie, sous l’autorité du ministre radical socialiste Pierre Cot, dans le gouvernement du Front populaire (1936). Ce sera un génie d’organisation, pour tourner le blocus des importations d’armements destinés à la République espagnole, qui se bat pour sa survie. Le gouvernement du Front populaire est le dos au mur. Bien sûr, les communistes soutiennent la République. Comment s’étonner que des agents de l’URSS se mêlent de tout pour faire avancer ces transferts d’armes ?

Il n’empêche que leurs « liaisons communistes »,  réelles ou supposées, seront reprochées à Pierre Cot et à son chef de cabinet, tout particulièrement quand le Général de Gaulle confiera toute la coordination de la Résistance intérieure à Jean Moulin - c’est ici que commence la 3ième vie.

De là à dénoncer Moulin et ses compagnons à la Gestapo ! c’est pourtant l’une des hypothèses les plus crédibles que des enquêtes judiciaires pourtant bâclées ont fait apparaître.

Au lecteur potentiel, je dirais que ce livre mérite d’être choisi, mais il faut du courage, car il apparaît comme un dossier d’archives plutôt que comme un ouvrage achevé.

Mais si vous voulez un livre mieux écrit , ouvrez donc celui de Daniel Cordier (Alias Caracalla), qui a été commenté dans ce blog le 21 juillet 2009.

 

Vies et morts de Jen Moulin, par Pierre Péan, édité chez Fayard en 1998, 716 p. 24,50€ et en format poche.

 

Posté par Bigmammy à 08:00 - Lu et vu pour vous - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Celui de Cordier est à faire lire Je l'ai fait lire un jeune lycéen ( à 14/15 ans), ce fut son point de départ vers des études orientées vers l'Histoire

    Posté par Martine, 27 août 2017 à 11:03

Poster un commentaire